23 juillet 1988 : ASSE 0-0 Strasbourg  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Les buts verts 2017-2018

Les Verts nous manquent - voici quelques statistiques pour faire passer le temps en attendant la reprise de l'entraînement dans moins de deux semaines...

Types de buts

 
Il y a eu 51 buts marqués et 52 encaissés par l'ASSE lors des 41 matchs (toutes compétitions confondues) disputés lors de la saison 2017-18. Certains de ces buts ont été inscrits dans le jeu, d'autres suite à un coup de pied arrêté (CPA) et d'autres sur penalty ou des buts contre son camp. On différencie les buts inscrits dans le jeu entre ceux qui ont découlé d'une action construite (par exemple une relance qui part du gardien) et ceux qui ont suivi la récupération du ballon de l'adversaire (un contre, une récupération haute, etc.). Comme les Verts ont montré deux visages complètement différents lors des deux moitiés de la saison, les chiffres qui suivent sont aussi présentés en deux parties, pour les matchs avant et après la trêve hivernale.
 
En ce qui concerne les buts encaissés :
 
 
Il n'y a rien à dire, la différence défensive entre les deux périodes de la saison est énorme, quasiment  deux fois plus de buts encaissés lors de la première. La proportion des buts pris dans le jeu a baissé un peu après Noël, mais pas significativement. Par contre, si les buts qui ont suivi une action construite par l'adversaire ont le même poids, l'ASSE a encaissé une proportion plus faible des buts suite à ses pertes de balle - la maîtrise technique a été d'un autre niveau à partir de janvier.
 
Quant aux buts marqués par les Verts :
 
 
 Il y a de nouveau une différence quantitative significative entre les deux périodes, pour faire simple : la différence de buts a été de -15 avant Noël et +14 après... Mais ce n'est pas juste la quantité qui a changé, c'est aussi le type des buts inscrits par les Verts. Sous Garcia et Sablé, l'attaque stéphanoise s'est surtout montrée efficace sur des phases statiques, surtout sur penalty (25% des buts !). Sous Gasset, c'est le jeu qui est devenu important, 75% des buts étant marqués suite à une action construite ou une phase de transition. D'ailleurs, si on regarde seulement ce type de buts (donc des contres, des récupérations hautes, des erreurs adverses), la différence de buts est -5 avant Noël et +9 après. Ce n'était plus les adversaires qui profitaient des erreurs des Stéphanois, c'est devenu l'inverse...
 
 

Contribution des joueurs

 
Pour regarder les joueurs qui ont le plus contribué offensivement du côté de l'ASSE, il ne faut pas se limiter au nombre de buts marqués ou à ce qu'on appelle passe décisive. Pour chaque but on prend en compte "l'avant-dernier" joueur, mais aussi d'autres qui ont été "impliqués" dans l'action, juste avant le but (par exemple, avant-avant dernier stéphanois qui joue le ballon). Pour prendre quelques exemples parmi les derniers matchs, contre Bordeaux, KMP sert Beric dans la surface, qui obtient une faute et le penalty est transformé par Cabella. Le but est pour le dernier, mais Beric est compté en tant qu'avant-dernier et KMP comme impliqué dans le but - s'il n'y avait pas faute, ça aurait été un but pour Beric et passe décisive pour KMP. Contre Lille, lors du premier but, Selnaes (impliqué) fait une belle passe en profondeur pour Hamouma (avant-dernier), qui tire et sa frappe est repoussée dans les pieds de Bamba, qui marque. Lors du dernier but du même match, Bamba (impliqué) et Tannane (avant-dernier) combinent et éliminent les défenseurs, la frappe du dernier étant repoussée dans les pieds de Malcuit - but csc.
 
Même si cet exercice est plus difficile à effectuer - il faut regarder les images, non seulement les chiffres secs - on considère qu'il est plus relevant pour la vraie contribution offensive des joueurs. Ainsi, les Stéphanois ayant contribué à au moins 5 buts lors de cette saison sont :
 
 
Le podium est constitué sans surprise du trio offensif Bamba - Cabella - Hamouma. Beric est a joué seulement à partir de janvier - avec une saison pleine sur les bases de la 2e moitié, il serait dans le même ordre de grandeur que les trois autres, constituant ainsi le meilleur quatuor offensif des Verts. 
 
D'autres joueurs ont contribué aux buts stéphanois (inscrits, avant-dernier, impliqué) : quatre chacun pour Hernani (4,0,0), Pajot (2,2,0), Silva (1,2,1), trois chacun pour Subotic (2,1,0), Diousse (1,0,2), KTC (0,1,2), deux chacun pour Maïga (2,0,0), Ntep (1,0,1), Tannane (0,2,0), Perrin (0,1,1) et un seul pour MBengue (0,1,0), Söderlund (0,1,0), RPG (0,0,1).
 
On remarque avec surprise que Janko et M'Vila ne sont pas présents dans cette liste, malgré leur gros temps de jeu lors de la première (pour le latéral) et la deuxième moitié de saison (pour le milieu). La qualité des centres du premier y est pour quelque chose et le deuxième paye le fait que seulement les dernières contributions à l'action sont prises en compte : il oriente le jeu bas, mais la suite de l'action ne dépend plus de lui.
 
 
 
 
La quantité et le type des buts marqués et encaissés montrent clairement la différence de qualité dans le jeu entre les deux moitiés de la saison. On ne peut que se réjouir si l'ASSE continue sur les mêmes bases (staff technique, projet de jeu) que les derniers mois. Par contre, sur les 5 joueurs les plus importants offensivement, 3 ne sont plus sous contrat avec le club et 1 n'a plus qu'un an de contrat - il ne faut pas se rater lors du mercato...

par Pilou83, le 18/06/2018


A venir

27/07/2018 19:00

(amical) ASSE - Amiens

au Touquet



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com