Duel de cités minières pour une rencontre du fond du classement...


La feuille de match
Samedi 10 décembre 1988 - Championnat de France de D1 - Stade Felix-Bollaert
22e journée: Lens 1-3 ASSE
Spectateurs: 10.170 Arbitre: R. Wurtz

Buteurs: C. Tobollick (82e) pour Lens. P. Garande (58e sp, 69e), P. Morice (90e) pour l'ASSE

Lens: C. Baïocco - E. Sikora, C. Magnier, J.G. Wallemme, P. Leroy - T. Rabat, P. Monteilh (D. Lefebvre 54e), B. Sliskovic, L. Hochart (M. Maufroy 76e) - C. Oudjani, C. Tobollik. Entraîneur: Jean Parisseaux
ASSE: J. Castaneda - J. Sivebaek, P. Haon, E. Clavelloux, T. Gros - A. Geiger, L. Fournier, M. Chaouch, P. Morice - P. Tibeuf, P. Garande. Entraîneur: Robert Herbin



Les faits du match
Vainqueurs la journée précédente face au Matra Racing, les Stéphanois, antépénultièmes, se déplacent chez la lanterne rouge pour un splendide duel de mal-classés qui sent bon la peur au ventre.
Tétanisées par l'enjeu, les deux équipes se neutralisent pendant près d’une heure, avant que Patrice Garande (photo) n'ouvre le score sur penalty. Dix minutes plus tard, l’avant-centre stéphanois double la mise pour Saint-Etienne et libère les siens. Mais lorsque le buteur polonais Cesary Tobollick réduit le score pour Lens à dix minutes de la fin du match, tout Bollaert se prend à rêver à un retour des Nordistes.

Heureusement, Pierre Morice inscrit son premier but en vert à l’ultime minute de la rencontre et scelle la victoire stéphanoise.




Le Saviez-vous ?
- Comme on pouvait le prédire, la défaite sera fatale aux Lensois. Alors que l’ASSE terminera cette saison 1988-89 à la 14e place du classement, le RC Lens, catastrophique du début à la fin (27 défaites, 8 nuls et seulement 3 victoires !), finira bon dernier et relégué. Le club du tout nouveau président Gervais Martel ne retrouvera la D1 qu'en 1991, à la faveur des rétrogadations administratives simultanées de Bordeaux, Nice et Brest !

- Le buteur vert Patrice Garande réalise ce soir à Lens son cinquième et dernier doublé sous le maillot vert. Il inscrira en tout 26 buts dont 6 penalties avec l'ASSE.

- Lors de son unique saison stéphanoise, Pierre Morice n'aura finalement marqué que 2 buts en 21 matches de championnat. Prêté par Niort, l’ancien milieu de terrain formé à Nantes, poursuivra sa carrière à Nice puis traversera l'océan pour jouer aux Tampa Bay Rowdies et aux Minnesota Thunders (Etats-Unis). Il est aujourd'hui chiropracteur à Minneapolis (Minnesota).

- Le tout jeune défenseur Jean-Guy Wallemme avait marqué au match aller le premier but de sa carrière professionnelle et Lens s’était imposé 4-2 à Geoffroy-Guichard. Après 12 ans dans le Pas-de-Calais et des passages éclairs à Coventry et Sochaux, il rejoindra l'ASSE lors de la parenthèse enchantée en D1 (1999-2001). Il y commencera d'ailleurs sa (longue) carrière d'entraîneur (13 matches en 2001) avant de retourner à Lens y raccrocher les crampons.

- Eric Sikora n’aura connu qu’un seul club dans sa longue carrière: le Racing Club de Lens. Le défenseur portera le maillot Sang et Or durant 19 saisons et 545 matches. C'est le joueur le plus capé du club artois.

La feuille de match
Samedi 10 décembre 1988 - Championnat de France de D1 - Stade Felix-Bollaert
22e journée: Lens 1-3 ASSE
Spectateurs: 10.170 Arbitre: R. Wurtz

Buteurs: C. Tobollick (82e) pour Lens. P. Garande (58e sp, 69e), P. Morice (90e) pour l'ASSE

Lens: C. Baïocco - E. Sikora, C. Magnier, J.G. Wallemme, P. Leroy - T. Rabat, P. Monteilh (D. Lefebvre 54e), B. Sliskovic, L. Hochart (M. Maufroy 76e) - C. Oudjani, C. Tobollik. Entraîneur: Jean Parisseaux
ASSE: J. Castaneda - J. Sivebaek, P. Haon, E. Clavelloux, T. Gros - A. Geiger, L. Fournier, M. Chaouch, P. Morice - P. Tibeuf, P. Garande. Entraîneur: Robert Herbin



Les faits du match
Vainqueurs la journée précédente face au Matra Racing, les Stéphanois, antépénultièmes, se déplacent chez la lanterne rouge pour un splendide duel de mal-classés qui sent bon la peur au ventre.
Tétanisées par l'enjeu, les deux équipes se neutralisent pendant près d’une heure, avant que Patrice Garande (photo) n'ouvre le score sur penalty. Dix minutes plus tard, l’avant-centre stéphanois double la mise pour Saint-Etienne et libère les siens. Mais lorsque le buteur polonais Cesary Tobollick réduit le score pour Lens à dix minutes de la fin du match, tout Bollaert se prend à rêver à un retour des Nordistes.

Heureusement, Pierre Morice inscrit son premier but en vert à l’ultime minute de la rencontre et scelle la victoire stéphanoise.




Le Saviez-vous ?
- Comme on pouvait le prédire, la défaite sera fatale aux Lensois. Alors que l’ASSE terminera cette saison 1988-89 à la 14e place du classement, le RC Lens, catastrophique du début à la fin (27 défaites, 8 nuls et seulement 3 victoires !), finira bon dernier et relégué. Le club du tout nouveau président Gervais Martel ne retrouvera la D1 qu'en 1991, à la faveur des rétrogadations administratives simultanées de Bordeaux, Nice et Brest !

- Le buteur vert Patrice Garande réalise ce soir à Lens son cinquième et dernier doublé sous le maillot vert. Il inscrira en tout 26 buts dont 6 penalties avec l'ASSE.

- Lors de son unique saison stéphanoise, Pierre Morice n'aura finalement marqué que 2 buts en 21 matches de championnat. Prêté par Niort, l’ancien milieu de terrain formé à Nantes, poursuivra sa carrière à Nice puis traversera l'océan pour jouer aux Tampa Bay Rowdies et aux Minnesota Thunders (Etats-Unis). Il est aujourd'hui chiropracteur à Minneapolis (Minnesota).

- Le tout jeune défenseur Jean-Guy Wallemme avait marqué au match aller le premier but de sa carrière professionnelle et Lens s’était imposé 4-2 à Geoffroy-Guichard. Après 12 ans dans le Pas-de-Calais et des passages éclairs à Coventry et Sochaux, il rejoindra l'ASSE lors de la parenthèse enchantée en D1 (1999-2001). Il y commencera d'ailleurs sa (longue) carrière d'entraîneur (13 matches en 2001) avant de retourner à Lens y raccrocher les crampons.

- Eric Sikora n’aura connu qu’un seul club dans sa longue carrière: le Racing Club de Lens. Le défenseur portera le maillot Sang et Or durant 19 saisons et 545 matches. C'est le joueur le plus capé du club artois.