19 septembre 1987 : ASSE 2-0 Toulouse  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 13 Juillet

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

13 juillet 1974 : Naissance de Ronan Le Crom

Le chrome vert est composé d'oxyde de chrome Cr²O³, il est utilisé dans la peinture sur émail.
Le Crom en Vert est décomposé, il est utilisé dans le football pour tester les mailles des filets...

Né à Lorient, Ronan Le Crom commence à jouer au football à 7 ans, à l'US Goéland (Larmor-Plage). Parce qu'on a tous quelque chose en nous de Nicolas Marin, Ronan joue ailier droit avant de se reconvertir au poste de gardien à l'âge de 12 ans. Le Crom a en effet entre temps développé des qualités de réflexe, de détente, et d'adresse avec la balle en jouant au volley. Il a également choisi de devenir goal pour essayer d'égaler un jour ses idoles: Joël Bats et Rinat Dassaev.



La carrière de Le Crom en un clin d'oeil


Repéré par les recruteurs auxerrois lors d'un tournoi à Saint-Brieuc en 1990, Le Crom rejoint le centre de formation de l'AJA. Il dispute lors de la saison 1992-93 son premier match de D3 contre... la réserve de l'ASSE: bien qu'inquiété sur un coup franc de Momo Bouquet, Ronan garde sa cage inviolée et les Icaunais battent les Verts 1-0. Le Crom gagne dans la foulée la Coupe Gambardella avec le futur champion du Monde Bernard Diomède.
Son destin est tracé mais Le Crom doit attendre 1995 pour signer son premier contrat pro. Une signature qui va se transformer en signe indien: en concurrence avec Fabien Cool pour une place de remplaçant derrière Lionel Charbonnier, Ronan se blesse à la cheville la veille d'un match de coupe d'Europe contre Arsenal. Non seulement il restera éloigné des terrains pendant quatre mois mais il vient de laisser sa place de N°2 à celui qui deviendra le recordman de matches joués avec le maillot icaunais (467 en tout). L'année du titre de l'AJA, Le Crom est troisième gardien, ne joue pas une seule rencontre et ne peut donc pas le compter à son palmarès.



Le Crom à Auxerre en 1995


Le Crom comprend donc que s'il veut jouer, il va falloir partir. Lors de la saison 1996-97, il est alors prêté à Châteauroux. Sous la direction de Victor Zvunka, Ronan garde les cages de la Berrichonne à 17 reprises. Il découvre le Chaudron où il doit s'incliner face à Lagrange et Aulanier. La saison suivante, Ronan rejoint Valence, encore sur prêt, et sympathise avec un futur Vert, le défenseur central Gilles Leclerc, même si lors d'un match à Geoffroy-Guichard, il explose le nez de son coéquipier sur une sortie aérienne.

Les quatres années suivantes, Le Crom retourne à l'AJA mais doit se contenter de la CFA, comme ses futurs coéquipiers stéphanois Lilian Compan et Nicolas Marin. En 2002, Ronan a 28 ans mais n'a joué que 44 matches pro...
C'est justement sur le tard que sa carrière va décoller lorsque le Breton retourne en Bretagne, à Guingamp où il débute vraiment en Ligue 1, à un poste de titulaire à part entière. L'En Avant jouant surtout en arrière, Le Crom est souvent mis à contribution. La première saison, ça passe, la seconde ça casse et les Bretons sont relégués. Pourtant, l'année de la descente, Guingamp réussit ce que tous les clubs devraient réussir: prendre 6 points contre Lyon !



Abattu, le Crom est relégué en même temps que le club breton en 2004


Prêt à jouer en Ligue 2, Le Crom se ravise quand il apprend que les dirigeants costarmoricains font désormais confiance à Thierry Debès au poste de gardien numéro 1. A la recherche d'une doublure de Jérémie Janot, l'ancien directeur sportif de l'EAG, Vincent Tuong Cong, saute sur l'occasion: Ronan le Crom rejoindra l'ASSE dès 2004. Entretenant d'excellentes relations avec Jérémie Janot, Ronan Le Crom sait qu'il n'aura probablement que les coupes pour s'exprimer. Problème: il passe complètement au travers lors de son premier match officiel avec les Verts, en Coupe de France au stade des Costières face à Nîmes. L'ASSE s'incline 3-2 après avoir mené 2-0 et son gardien n'est pas franchement irréprochable. Ce premier match en Vert sera le seul: Janot sera privilégié en Coupe de la Ligue, pour un joli parcours qui emmènera l'ASSE en demi-finales.



Image rare de Le Crom avec le maillot de l'ASSE


Ronan quitte alors le Forez dès la fin de la saison. Il ne sait pas encore qu'il s'agissait là de la première étape de son tour de France des bancs de touche. Celui-ci commence par un grand format à Troyes. Titulaire à l'ESTAC lors de la saison 2005-06, Le Crom concède beaucoup de buts (dont un contre les Verts) mais remplit l'objectif de son club: le maintien. En revanche, après une belle déroute à Geoffroy-Guichard, il ne peut pas empêcher la relégation du club troyen la saison suivante et décide de rejoindre le Racing Club de Lens début juillet 2007.



Allégorie du passage de Le Crom à Troyes


Mauvais timing ! Le RCL entame sa longue déconfiture et sa saison y est éphémère: 6 matches joués seulement entre 2007 et 2008, avec néanmoins une finale de la Coupe de la Ligue, perdue face au PSG.

le Crom poursuit alors son long chemin non-initiatique des clubs maudits pour se retrouver grenoblois en 2008. En concurrence avec Jody Viviani, un autre ex-vert, il ne joue pas davantage de matches durant la saison 2008-09 (seulement 6). Homme de coupe, il dispute tout de même une demi-finale de Coupe de France dans le stade des Alpes. Mais des Alpes à la France, il y a beaucoup plus qu'un pas et Ronan repart la queue entre les jambes à l'issue d'une défaite 0-1 contre Rennes. Le stade des Alpes verra, cependant, davantage Ronan le barbare la saison suivante (19 matches joués).
On sait ce qu'il adviendra du GF 38 par la suite...



En même temps, avec des sponsors comme cà...


Alors, à 36 ans, Ronan entretient sa forme à Troyes et à Lorient, mais pour la forme quoi... Un long appel surgit alors de l'est via son agent Fabrice Picot: il semblerait que Marcel-Picot n'attende que lui et sa longue queue de cheval en tant que deuxième gardien. Le Crom sort donc de sa torpeur chromatique au mercato d'hiver 2010-11 pour devenir la doublure de Gregorini à Nancy (ça vous marque un homme ça !!). Malheureusement, Marcel-Picot ne verra jamais le moindre crin de Ronan, condamné qu'il sera à regarder les matches sur le banc de touche.



Le Crom à l'entraînement dans le rude hiver lorrain


C'est à ce moment là, quand personne n'y croit plus, que l'improbable se produit... Alors que tout le monde, lui le premier, s'attend à ce qu'il mette un terme à sa carrière (façon de parler, personne ne l'attend vraiment), Ronan Le Crom signe au PSG en janvier 2012, pour en devenir le 3e gardien, deriière Sirigu et Douchez. Déjà testé à l'été 2011, il est voulu par Carlo Ancelotti (ça vous classe un homme ça aussi !!), au même moment qu'Alex et autres Maxwell pour remplacer Alphonse Aréola, trop jeune pour le poste de N°3 selon le coach transalpin et de toute façon détenteur d'un prénom trop peu sérieux. Son contrat est ensuite renouvelé pour la saison suivante.

La légende de Le Crom s'achèvera avec le seul match officiel qu'il dispute avec l'équipe première, au terme de la saison 2012-13, lors de la dernière rencontre du championnat contre... Lorient, le club de sa ville natale.
Alors que le jeune Aréola est titulaire, Ancelotti le remplace par Le Crom, afin que le titre du club parisien soit fêté collectivement. Et Le Crom fête celà comme il se doit: à quelques minutes du terme de la rencontre, du championnat et de sa carrière, il fauche l'attaquant breton Quercia, provoque un penalty et est expulsé. Tandis que Mamadou Sakho encaisse le but à sa place, lui est sacré champion de France, pour ce qui restera son seul titre majeur, avec son titre de champion de D2 acquis avec Chateauroux... 16 ans plus tôt !



Le Crom, expulsé lors de l'utime match de sa carrière


C'est donc la fin d'une carrière longue et bancale pour Ronan qui décide alors de se consacrer à une nouvelle passion: le Beach Soccer où son style peu académique est moins problématique. Il intègre ainsi l'équipe de France en 2014: "Ce n'était pas prévu mais j'ai rencontré les frères Cantona la semaine dernière. Je suis curieux, alors je me suis dit: pourquoi pas ? Cela va me permettre de retrouver l'adrédaline de la compétition".
Puisse-t-il y connaître une seconde jeunesse pleine de roulades dans le sable. En beach soccer, les bancs de touche sont de toute façon également en sable...

par aloisio, le 00/00/0000

Ephéméride du 13 Juillet


A venir

23/09/2017 13:00

[U19] Monaco - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com