22 août 1966 : Naissance de Rob Witschge   
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 30 Décembre

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

30 décembre 1970 : Naissance d'Alex Di Rocco

Un attaquant prolifique qui portait le maillot vert au début des années 2000 ? Alex ? Oui !
Mais attention, on parle peut-être pas du même Alex là...

Di Rocco, l'homme de l'Est
Le Vosgien Alex Di Rocco débute sa carrière à Saint-Dié, sa ville natale. Très vite, cet attaquant longiligne et pas maladroit dans le dernier geste (notamment de la tête) attire la convoitise du grand club de l'Est de la France: Strasbourg. Mais son passage en Alsace est bref, quelques mois à peine et il rentre à Saint-Dié pour terminer sa formation.

Di Rocco n'en repart qu'en 1994 pour mettre le cap sur Épinal, en National. Il a tout juste le temps de laisser une bonne image à Epinal avant de signer à Amiens, en D2 la saison suivante. C'est sa première infidélité à l'est de la France et sa seconde grande cathédrale après Strasbourg !
Là encore, l'aventure ne dure qu'une année (9 matchs seulement). Alex revient alors quasiment à la maison en posant ses valises dans l'Aube, à Troyes. Il enchaîne deux saisons contrastées sur la ligne d'attaque de ce qui est encore l'ATAC. La première est plutôt satisfaisante et le champagne est mis au frais: il dispute 31 matchs et marque 4 buts. Mais la seconde, marquée par des blessures, est une saison blanche sous le maillot bleu (aucune apparition).



Di Rocco à Troyes: le dur apprentissage de la D2


Les trois saisons suivantes (1998-2001), Di Rocco se transforme en Sanglier. C'est en effet à Sedan, tout frais promu en même temps que l'ASSE, qu'il a l'occasion de refaire parler la poudre. Pourtant, là encore, le bilan est contrasté. Après deux premières saisons pleines ponctuées de 18 buts en championnat de D1 et une finale perdue de Coupe de France (face à Nantes 1-0), la troisième est plus difficile. Il perd sa place de titulaire au cours de l'été 2000 et s'en va terminer la saison à Aberdeen (Écosse): "Je venais d’avoir 30 ans, il me restait un an de contrat avec Sedan et Alex Dupont était arrivé comme entraîneur. J’ai vite senti que je ne faisais pas partie de ses plans. Plutôt que passer une saison à jouer des bouts de matches et me retrouver à 31 ans sans rien, j’ai voulu partir. J’ai fait des essais en Angleterre mais sans succès. Puis l’opportunité Aberdeen en Ecosse s’est présentée. J’ai accepté sur la renommée du club, sans y être allé avant" (Vosges Matin)


A la lutte avec Tchiressoua Guel lors d'ASSE-Sedan en 2000


Di Rocco, l'homme Vert
Janvier 2001. Alex Di Rocco n'a pas convaincu lors de son passage dans le championnat d'Écosse et revient dans les Ardennes où il est devenu indésirable: "En revenant à Sedan en janvier, on n’allait pas me dire: "Merci et reprends ta place !". En France, l'AS Saint-Etienne est à la dérive, minée par l'affaire des faux-passeports et par les blessures. En attaque, José Aloisio est sur le flanc pour plusieurs mois, Alexander Panov est malade (hépatite), Sanchez déçoit et le Brésilien Alex est suspendu. Di Rocco est donc appelé à la rescousse et signe dans un club dont la place en D1 ne tient qu'à un fil.

Malheureusement, en ne disputant que 9 rencontres sur toute la fin de saison (pour 2 buts), il ne parvient évidemment pas à sauver le club de la relégation. Alors que l'effectif des Verts se disperse avec la descente, Di Rocco choisit de rester et de participer à l'opération remontée immédiate. Combatif sur le terrain et disponible pour les supporters, il marque 8 buts en D2. Mais ces buts servent avant tout... à éviter une relégation en National ! On est bien loin des objectifs de début de saison: Di Rocco inscrit notamment au printemps 2002 quelques buts cruciaux durant les fins de matchs, contre Caen, Créteil ou Niort. De ces buts qui vous sauvent la vie...



Di Rocco face à son club formateur lors d'ASSE-Strasbourg en 2001


Di Rocco, l'Aubois
Pourtant, ce statut de buteur laborieux mais précieux dans le money-time ne va pas suffire à son bonheur. Alex Di Rocco a 32 ans, est en fin de contrat et émet le souhait, à la fin de cette éprouvante saison 2001-02, de quitter le Forez. Le club accepte sans mal de le laisser achever sa carrière professionnelle à Caen, où il inscrit encore 4 buts en une saison et demi de L2. Au cours de sa seconde année normande, à 33 ans et loin de sa famille restée à Troyes, il décide de mettre un terme à sa carrière.

Homme de l'Est, Di Rocco retourne dans l'Aube, près de Troyes, et prend une licence dans le petit club de DH de Saint-André-Les-Vergers. En 2005-06, il est conseiller technique dans le club de La-Chapelle-Saint-Luc. Alex Di Rocco entraîne également l'ES Viry-Châtillon (CFA2) dans le 92 de 2005 à 2007 avant de prendre les commandes de Saint-Jean-de-la-Ruelle (45).



Non, Di Rocco n'insulte pas votre maman


Mais ce n'est pas dans le football que le Vosgien continuera sa vie. Installé définitivement à Troyes, il devient dès la fin de sa carrière responsable commercial du Grand Est pour une mutuelle d'assurance du bâtiment et des travaux publics basée à Reims puis dirige ensuite une agence de gestion de patrimoine à Troyes. Une reconversion qu'il avait préparée avec les Sangliers, et mûrie en rejoignant Saint-Etienne: "Quand on était en déplacement, je lisais "Les Echos", des bouquins sur la bourse. Je tâtais le terrain. C'était comme si j'apprenais le métier sur le tas"



Alex Di Rocco en 2015 à Troyes


Il aura pourtant laissé à Sainté le souvenir d'une période qui ne respirait pas la sérénité et les placements d'avenir. Mais son implication et son professionnalisme n'auront jamais été remis en cause par le peuple vert, amateur de vaillants bagarreurs sur le terrain. Et Di Rocco le leur a bien rendu: "Jouer à Sainté était un super-truc mais c’était les années noires du club. On est descendu alors l’ambiance n’était pas extraordinaire et en L2, on a joué le maintien. Malgré tout, l’expérience a été enrichissante. Pour moi, Saint-Etienne reste, avec Marseille, l’un des deux plus gros clubs en terme de supporters en France. En Ligue 1 ou 2, jouer devant 30 000 personnes, c’est énorme ! Tu sens la pression du public et l’âme du club"

A toi qui fut bien souvent le héros de la 89e minute quand l'oreille vissée à la radio, les supporters des Verts espéraient un miracle venu d'une pelouse sordide de l'autre côté de la France afin d'égayer leur malheureux samedi soir, pour cà et pour ce que l'ASSE a évité, merci encore Alex et joyeux anniversaire !



La carrière d'Alex Di Rocco épouse celle de son catogan


Le parcours d'Alex Di Rocco
Né le 30 décembre 1970 à Saint-Dié (Vosges).

Clubs où il a joué:
Saint-Dié
RC Strasbourg
SAS Epinal (1994-1995)
Amiens SC (1995-1996)
ATAC Troyes (1996-1998)
CS Sedan (1998-2000)
Aberdeen (septembre 2000-janvier 2001)
AS Saint-Etienne (janvier 2001-2002): 42 matches disputés, 12 buts inscrits
SM Caen (2002-octobre 2003)
Saint-André-les-Vergers (octobre 2003-2004)

Clubs où il a entraîné:
ES Viry-Châtillon
Saint-Jean-de-la-Ruelle

Palmarès:
Finaliste Coupe de France 1999 avec Sedan

par Timick, le 30/12/2016

Ephéméride du 30 Décembre


A venir

25/08/2017 20:45

PSG - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com