Le fait est méconnu mais la France a bel et bien atteint le dernier carré d'une compétition majeure entre 1958 et 1982: en 1960, dans son propre Parc, les Bleus défiaient la Yougoslavie pour les demi-finales du premier Euro de l'histoire.
Un petit Vert faisait alors ses débuts en Bleu...


La feuille de match
Mercredi 6 juillet 1960 - Championnat d'Europe des Nations - Parc des Princes, (Paris, France)
Demi-finale: France-Yougoslavie (4-5)
Spectateurs: 26.370 - Arbitre: M. Gaston Grandain (Belgique)

Buteurs: Vincent (12e), Heutte (43e, 62e), Wisnieski (52e) pour la France. Galic (11e), Zanetic (55e), Knetz (75e), Jerkovic (77e, 78e) pour la Yougoslavie

France: Lamia - Wendling, Rodzik, Marcel, Herbin - Ferrier, Heutte, Muller - Wisnieski, Stievenard, Vincent. Entraîneur: A. Batteux
Yougoslavie: Soskic - Durkovic, Jusufi, Zanetic, Zebec – Perusic, Knez, Jerkovic, Galic - Sekularac, Kostic. Entraîneurs: Aleksandar Tirnanic, Ljubomir Lovric et Dragomir Nikolic


Les faits du match
Pour cette première édition du Championnat d'Europe des Nations, la France a l'avantage d'organiser la phase finale à quatre équipes. Après avoir éliminé successivement la Grèce (7-1 puis 1-1) et l'Autriche (5-2 puis 4-2), les Bleus reçoivent la Yougoslavie en demi-finales.



Échange de fanions entre les capitaines Vincent et Zebec


Milan Galic ouvre le score dès la 11e minute d'une superbe frappe mais Jean Vincent riposte immédiatement d'un centre-tir de la gauche, sur un service de Lucien Muller, son coéquipier au Stade de Reims. Malgré l'absence de Fontaine, Kopa et Piantoni, les Français prennent l'avantage à deux minutes de la pause, par François Heutte.

Mieux, sur un centre de Jean Vincent, Maryan Wisnieski permet aux Bleus de faire le break en début de seconde période. Les Yougoslaves réduisent le score par l'intermédiaire de Zanetic mais les Français reprennent le large grâce à Heutte. Ce quatrième but est entaché d'un tel hors-jeu que François Heutte, seul devant la cage yougoslave, s'est arrêté. C'est un photographe, comprenant l'erreur de l'arbitre belge, qui lui crie: "Marque François marque !"



Lamia s'impose dans les airs. Il sera moins heureux en fin de match


Alors, sans y croire, Heutte pousse la balle, marque et déclenche la révolte des Yougoslaves !
Le portier français Georges Lamia précipite la chute de son équipe: en 3 minutes il va encaisser 3 buts dont il est totalement responsable. Il se laisse fusiller par Knez puis provoque l'égalisation sur un mauvais renvoi à la main et finalement redonne un ballon à Jerkovic qui donne la victoire aux Yougoslaves.
La presse le descendra en flammes le lendemain: "LAMIA assassine l'équipe de France" pourra-t-on lire, non sans raison.


Situation chaude devant les buts français, sous les yeux de Herbin (N° 5)


C'est une catastrophe pour les Français qui voient la première finale de leur histoire leur passer sous le nez d'un coup, à peine deux ans après leur demi-finale perdue face au Brésil lors la Coupe du Monde 1958 en Suède.
Quant aux Yougoslaves, ils peuvent faire la fête sur la pelouse du Parc (photo). Ils viennent d'éliminer l'équipe hôte et sont qualifiés pour la finale face à l'ogre soviétique !

 



Le Saviez-vous ?
- Cette première formule de l'Euro est encore un peu balbultiante: seules 17 équipes sont inscrites et doivent s'affronter en matches aller-retour éliminatoires. La RFA, l'Italie et l'Angleterre snobent notamment la compétition. Arrivé au stade des demi-finales, la France est désignée pays organisateur du tournoi final à quatre. Elle finira d'ailleurs 4e suite à sa défaite contre la Tchécoslovaquie en match de classement (2-0)

- Préféré à l'expérimenté Robert Jonquet, Robert Herbin (21 ans) fait ses grands débuts en bleu lors de ce match. Il devra attendre près de deux ans avant d'être appelé à nouveau en équipe de France. Juste devant lui évolue René Ferrier, son partenaire demi défensif à l'ASSE.

- Adversaire d'Herbin lors de cette rencontre, le défenseur yougoslave Vladimir Durkovic sera son coéquipier à Saint-Etienne de 1967 à 1971.

- Branko Zebec deviendra plus tard entraîneur d'Hambourg et devra cette fois s'incliner face à Herbin lorsque les Verts atomiseront les Allemands 5-0 en huitième de finale de la Coupe UEFA 1980-1981

- Auteur d'un doublé contre les Yougoslaves, François Heutte aura la bonne idée de remettre ça contre Lyon lors de son unique saison en Vert (victoire de l'ASSE 6-0 en octobre 1964). Quant à l'auteur du troisième but français, Maryan Wisnieski, il jouera deux saisons à l'ASSE, de 1964 à 1966

- Problème pour les rares télespectateurs de la rencontres: les Yougoslaves jouent ce soir-là en bleu (leur couleur principale) et les Français... en rouge (leur couleur secondaire). A la TV, cela donne du gris contre gris et rend le suivi de l'action très difficile. Ce sera la dernière fois que les Bleus évolueront en rouge jusqu'en 2008, lors d'un France-Équateur dont le Stéphanois Bafé Gomis sera le héros



Entrée des joueurs gris sur la pelouse: qui est français, qui est yougoslave ? (photo l'Équipe)


- Après avoir éliminé les Français, les Yougoslaves tomberont sur un Lev Yachine des grands soirs et s'inclineront en finale 2-1 après prolongations face à l'URSS. Quelques semaines plus tard, ils se consoleront en remportant la médaille d'or aux JO de Rome face au Danemark (3-1).

- Un quart de siècle plus tard, Français et Yougoslaves s'affronteront à nouveau lors du Championnat d'Europe des Nations 1984. De retour à Geoffroy-Guichard, Michel Platini s'illustrera par un magnifique triplé et les Bleus l'emporteront 3-2