23 juillet 1988 : ASSE 0-0 Strasbourg   8°/11°
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ça commence à prendre forme

Un retour en images sur les détails qui font que la nouvelle tactique des Verts commence à les faire ressembler de plus en plus à une vraie équipe de foot, et non à onze joueurs perdus sur le terrain.

 
Le match contre Bordeaux a confirmé la nouvelle approche tactique stéphanoise pour cette fin de saison, la même vue contre Rennes ou à Guingamp. Un 4-3-3 avec un Selnaes en pointe basse au milieu, des ailiers rentrant dans l'axe et laissant les couloirs pour les latéraux. On a aussi pu remarquer à nouveau que certains joueurs sont libres d'inter-changer, quand un dézone, un autre prend sa place dans le système. Et comme le cadre tactique est maintenant clair, on peut s'intéresser de plus près à des détails : des combinaisons, des appels sans ballon ou du pressing coordonné. Ce sont ces détails qui donnent l'impression qu'une équipe joue vraiment au foot, et les Verts commencent à ressembler à une équipe de nouveau. Ça commence à prendre forme et ce match a été riche en exemples...
 
 

On combine...

 
Sur la gauche, à la 37ème. Une touche bordelaise est jouée vers les milieux, qui essayent de combiner :
Hamouma surgit, récupère le ballon...
 
 
... fait un grand pont sur un adversaire et donne la balle à KMP. Maiga fait un appel en partant de loin...
... et il est servi dans sa course par KMP, son centre court retrouve Hamouma, qui s'était projeté entre le latéral (sorti sur le côté pour Maiga) et les centraux (occupés par Beric et Pajot).
 
 
 
Sur la droite, à la 46ème. Un long dégagement adverse est récupéré par Perrin, qui lance tout de suite Selnaes :
Le Norvégien prolonge jusqu'à Hamouma...
... qui remet à Veretout, qui lance Beric, venu décrocher :
Malcuit fait un appel en partant de loin, il est servi dans la course par Beric, à qui il remet le ballon...
... et qui lance dans la surface Veretout, qui s'était projeté entre les défenseurs attirés par Beric et ceux occupés par KMP.
 
 
Dans l'axe, à la 45ème. Sur une touche de Maiga, les Bordelais sont en place :
Nos milieux centraux sont tous pris par leur adversaire direct, KMP, Beric et Hamouma ont chacun un défenseur. KMP reçoit le ballon, son contrôle orienté lui permet de se retourner face au jeu :
Hamouma et Beric font des appels complémentaires et le premier dévie la passe de KMP dans la course de Beric pour le premier but stéphanois.
 
Qu'est-ce que ces trois actions ont en commun ? Du jeu de passe dans des petits périmètres, un peu partout sur le terrain et beaucoup de mouvement, des appels intelligents et coordonnés. Il faut l'avouer, on n'avait plus trop l'habitude cette saison.
 
 

... on fait tourner le ballon...

 
Si les exemples précédents sont un peu sortis de leur contexte, regardons une action un peu plus longue et construite. A la 56ème, Hamouma se dépêche de jouer une touche pour Malcuit, mais comme il n'y a pas de solutions, le ballon est transmis via Veretout et Hamouma vers la défense pour construire proprement :
Perrin envoie le jeu sur le côté opposé, à Maiga. Mais avant de s'intéresser à la suite, l'image suivante montre parfaitement la disposition tactique des deux équipes :
On observe bien le 4-1-4-1 bordelais, notre côté gauche avec KMP et Maiga, notre triangle au milieu avec Selnaes, Pajot et ... Hamouma, et le côté droit avec Malcuit et Veretout. Maiga remet à Perrin, qui, pas attaqué, avance avec le ballon :
Finalement il est pris par l'avant-centre adverse qui l'avait suivi, alors il fait demi-tour. Entre temps KMP avait quitté son couloir pour aller dans l'axe, formant ainsi un petit losange avec Beric, Pajot et Hamouma. Perrin remet le ballon à Selnaes...
... qui envoie de nouveau le jeu sur le côté droit, via Veretout jusqu'à Malcuit. Le losange offensif est toujours là, mais pas pour longtemps :
KMP, parti de son couloir gauche, fait un appel dans le dos du latéral gauche adverse et il est bien servi par Malcuit dans la surface :
Malheureusement les appels de Beric, Hamouma et Pajot ne sont pas coordonnés, il n'y a personne au 2ème poteau, pourtant désert, alors KMP centre fort par terre, le ballon est dévié, mais pas contrôlé par Beric.
 
Une longue possession stéphanoise, pendant laquelle le ballon a été déplacé d'un côté à l'autre et retour, mais le tout ça aurait été inutile sans le jeu sans ballon de KMP.
 
 

... et on fait du pressing

 
A la 67ème, on essaie de relancer proprement. Perrin donne le ballon à Ruffier, pressé par l'avant-centre adverse. Les Bordelais ont choisi de nous chercher haut, avec pas moins de 7 joueurs dans notre moitié :
Nos centraux s'écartent, les latéraux montent, Selnaes se trouve tout seul dans l'entre-jeu. Il reçoit le ballon, mais un milieu adverse monte vite le presser, alors il repasse par Perrin...
... qui redonne à Selnaes, cette fois-ci tourné vers l'avant, et on s'est défait du pressing adverse. Sur l'image ci-dessus on peut de nouveau voir le triangle pointe-basse du milieu, avec... KMP à la place de Pajot. Ce dernier était monté plus haut, pour son jeu de tête sur un éventuel ballon long. D'ailleurs, il est visible à côté d'Hamouma sur la capture suivante :
Selnaes essaie de casser la ligne avec une passe pour Hamouma, passe qui aurait créé une belle situation, mais malheureusement elle est trop forte et on perd le ballon :
Les Bordelais repartent vite en attaque, pour profiter de notre déséquilibre défensif, mais Veretout ne lâche pas l'ailier adverse, le presse et le fait ralentir et tergiverser, suffisamment pour que notre bloc se replace :
Et sur cette image on peut remarquer comment le trio du milieu Bordelais (un attaquant avait échangé avec un milieu) et renfermé par 5 de nos joueurs, le porteur de balle est amené vers l'axe et le pressing commence, initié par Selnaes, suivi par Pajot...
... ce qui oblige les adversaires à reculer, de plus en plus, suivis sans relâche par nos joueurs :
Les mêmes 5, plus Beric, sont maintenant en train de presser haut, et même si le défenseur central adverse essaie d'écarter sur un côté, le pressing ne s'arrête pas...
... et on finit par récupérer le ballon, 20 secondes après l'avoir perdu.
 
Sur la même action on a pu voir une construction propre, avec le jeu de passe calme de Perrin et Selnaes pour se défaire du pressing adverse, mais aussi une pression porte dès la perte du ballon, avec des joueurs qui harcèlent l'adversaire, qui le font reculer et éventuellement nous rendre le ballon. 
 
 

Conclusions

 
Le résultat n'est toujours pas au rendez-vous, et on ne passera pas une 5ème saison européenne consécutive. Mais ce que le staff et les joueurs proposent depuis trois matchs est quand-même rassurant pour le futur. On s'est retrouvé un système de jeu, un 4-3-3 avec des ailiers axiaux et des latéraux offensifs. Les joueurs respectent bien le système, tout en étant libres de dézoner, interchangeant souvent leurs postes. Et surtout, sur ce qu'on a pu voir contre Bordeaux, les joueurs commencent à jouer collectivement, en combinant dans des petits périmètres, et ils font beaucoup des courses, soit pour proposer des solutions quand on a la possession, soit pour récupérer le ballon quand on l'a pas. Bref, les fondations sont plus solides que ce que le mois de mars pouvait indiquer et il y a vraiment un potentiel intéressant dans ce groupe, même s'il sera partiellement changé pendant l'inter-saison.
 
 

 

Licence Creative Commons Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

par Pilou83, le 09/05/2017


A venir

26/07/2017 19:00

ASSE - Montpellier (amical)



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com