23 mars 2002 : ASSE 1-0 Niort  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 22 Janvier

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

22 janvier 1984 : Naissance de Pathé Bangoura

Retour sur un joueur sympathique des années L2 à la carrière pathé brillante...

Né à Conakry comme Pascal "c'est l'football" Feindouno, Pathé Bangoura quitte la Guinée pour la France à la fin des années 90 sur les conseils de son célèbre cousin Titi Camara. A Ambert (Puy-de-Dôme), Pathé ne veut pas devenir un gros minet: pour garder la fourme, il multiplie les exploits en équipe de jeunes. Roland Chevaleyre, le directeur sportif du club auvergnat le recommande alors à son ami Georges Bereta qui le recrute pour le centre de formation stéphanois. Rassuré par la proximité de Montbrison, Bangoura ne fait pas tout un fromage de son transfert à l'ASSE en 1999.



Pathé Bangoura, une évolution capillaire au fil des années


Pathé joue deux ans dans l'équipe des moins de 17 ans dirigée par Jean-Philippe Primard, avant de faire ses premières apparitions en CFA lors de la saison 2001-02. Maheureusement, Bangoura se claque en novembre 2001 mais après la trêve, il retrouve la forme et exploite ses impressionnantes capacités physiques: petit (1m74) mais costaud (81 kg), il est doté de mollets d'une grosseur à rendre jaloux même le plus gaillard des rugbymen auvergnats !
Le 17 février 2002, il fait ses grands débuts professionnels à Geoffroy-Guichard, contre Beauvais. A la 59e minute, Pathé justifie son patronyme en expédiant un missile dans la lucarne de Lopez: Bang! Hourra!



Une toile d'araignée ? Où cà ?


Malgré ce but égalisateur, les Beauvaisiens gagnent le match mais l'essentiel est ailleurs: grâce à leur nouveau prodige, les Verts connaîtront bientôt des jours meilleurs. Quand Pathé marque, honnis soient les pessimistes! A l'Étrat, on aime le Pathé impérial qui marque 3 buts en CFA contre Saint-Priest. Frédéric Antonetti fait régulièrement appel à lui en cette fin de saison 2001-02 et Pathé marque à Nancy deux minutes après son entrée en jeu (victoire des Verts 3-0).



Petit festival de Bangoura dans la défense nancéenne


Ce sera hélas le deuxième et dernier but en vert de Bangoura avec les pros. Pathé connaît une saison 2002-03 très éprouvante, marquée par la tragique disparition de sa petite soeur. Il ne dispute que deux matches en équipe première et pas les meilleurs: il participe à la débacle des Verts à Aurillac en Coupe de France (3-1) et il remplace Dogbé lors d'un ASSE-Châteauroux de sinistre mémoire. Petit rayon de soleil africain: Bangoura est sélectionné pour participer aux éliminatoires des JO 2004 mais la Guinée s'incline face au Mali et ne se qualifie pas pour Athènes. 

La saison 2003-04, Pathé est à créditer de prestations encourageantes en CFA (il inscrit 8 buts en 24 matches dont 2 doublés, face à Vesoul et Viry-Châtillon) mais il ne fait que 3 brèves apparitions dans l'équipe dirigée par Frédéric Antonetti (contre Belley, Niort et Le Puy). Contre les Ponots, Bangoura est brouillon: Pathé dribble mais c'est pas terrible et Bafé Gomis le remplace pour ses grands débuts en pro. Un mois plus tard face à Créteil, Bangoura voit du banc ce même Gomis marquer son premier but professionnel et offrir la victoire aux Verts. Tel un passage de témoin, ce sera le dernier match de Pathé sous le maillot de l'ASSE...



Face à Vesoul, on voulait voir Patéh et on a vu Pathé


Car en mars 2004, il est victime d'un malaise lors d'un entraînement et perd connaissance pendant quelques minutes. Antonetti lui préfère désormais Bafé et ne l'inclut plus dans ses compos. Pathé remporte néanmoin son 1er titre, celui de champion de L2.
En août 2004, Bangoura joue avec la Guinée son premier (et seul) match international: une victoire 4-0 face au Botswana. Il ne joue que 7 minutes, c'est certes encourageant mais à Saint-Etienne, Pathé tique face à la trop forte concurrence (Piquionne, Compan, Le Tallec, Mendy, Marin, Citony, Gomis). La nouvelle équipe dirigeante le prête à Valence (national). Aux côtés de Mickaël Pontal et Xavier Luissint, formés comme lui à l'ASSE, Bangoura joue 11 matches mais son contrat avec le club drômois est résilié en mars 2005.



Le stade de Sumqayit (Azerbaïdjan) où Bangoura aura ses habitudes en 2005-06


Ca sent le pathé pour lui alors Bangoura décide alors de se relancer... en Azerbaïdjan! Après trois saisons du côté de l'ex-URSS dans les clubs du FK Gänclärbirliyi Sumqayit (à vos souhaits), du FK Bakou (où il remporte le titre de champion du pays),du FK Olimpik Bakou (l'autre club de la capitale azérie) et du FK Mughan Salyan, Pathé débarque en 2009 en Israël, à l'Hapoël Beer-Sheva... avant de disparaître des écrans-radar.

par aloisio, le 22/01/2017

Ephéméride du 22 Janvier


A venir

25/03/2017 15:00

[U17] Annecy - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com