25 septembre 1957 : ASSE 2-1 Glasgow Rangers - 16e de finale retour de C1   
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Diony validé par Varrault

Après Florent Perraud, c'est au tour du capitaine dijonnais Cédric Varrault de répondre à nos questions sur la nouvelle recrue offensive des Verts.

Souvenirs, souvenirs... Lesquels garderas-tu de Diony ?
Je garderai l'image de quelqu'un de bien. Loïs était très apprécié. Moi je l'appréciais énormément en tant que joueurs mais aussi en tant qu'homme. On s'est très bien entendu sur le terrain comme en dehors. C'est pour ça qu'on lui souhaite une pleine réussite à Sainté.

A Dijon, les gens l'appellent l'idole des jeunes ?
Oui, ils en est même qui l'envient ! (rires) Loïs a marqué le club, c'est le meilleur buteur de Dijon en Ligue 1. Tout le monde se souviendra de lui.

Diony a du respect pour toi ?
Ecoute, il faudra lui demander mais je pense que oui. Franchement, on s'est bien entendu. Loïs était à l'écoute, il a tenu compte des conseils des joueurs plus expérimentés que lui. J'ai pu constater sa progression. Si on s'est maintenu dans l'élite, c'est en grande partie grâce à lui. On est plusieurs anciens à être contents de sa réussite car c'est vraiment quelqu'un qui mérite d'être là où il est aujourd'hui.

On a tous quelque chose en nous d'Loïs Diony. Chez toi, c'est quoi ?
Heu, c'est un attaquant, moi je suis un défenseur. On n'a pas le même âge. On n'a pas le même coiffeur ! (rires). Quelque chose en moi de Loïs Diony ? Attends… voilà, j'ai trouvé : on a pris du plaisir ensemble dans la salle de muscu.

 

Et ben dis-moi, c'est chaud au DFCO ! Mais cela ne nous regarde pas…
(Rires) Au-delà du plaisir à bosser la muscu, on est en phase car Loïs a de bonnes valeurs.

 

La coiffure de Diony, mon vieux, elle est terrible ! Est-ce que ses cheveux s’étalent comme un soleil d’été et que son oreiller ressemble aux champs de blé ?
Loïs vient des îles, du soleil, du coup c'est pas étonnant que ses cheveux s'étalent comme un soleil d'été ! (rires)

Diony a les cheveux longs, a-t-il les idées courtes ?
Non, c'est quelqu'un avec qui tu peux discuter de plein de choses, les discussions ne réduisent pas au foot avec lui. Il est ouvert et a emmagasiné de l'expérience à Dijon. Il est peut-être devenu plus réfléchi chez nous. Ensuite, c'est un attaquant, il ne faut pas enlever ses qualités instinctives. Loïs est quelqu'un qui ne calcule pas, qui fonce. C'est bien qu'il garde aussi ces qualités.

A Dijon, Diony était chouette, pas que coucou ?
Voilà, c'est ça ! Peut-être même qu'il était hibou, en fait ! (rires)

Qu'as-tu dit à Diony quand il a été contacté par Sainté ? Il faut saisir sa chance ? Tu peux partir si tu le veux ? Il te faut grandir encore ? J'oublierai ton nom ?
C'est qui Diony ? (rires) Plus sérieusement, "il faut saisir sa chance". On n'a pas spécialement discuté de son transfert mais quand j'ai appris qu'il avait cette opportunité, je me suis dit que c'était une bonne chose pour lui. C'est un jeune joueur qui a été performant dès sa première saison en Ligue 1 à Dijon. Loïs est un jeune joueur. Quand on a son potentiel et qu'on veut progresser, je pense qu'il faut aller voir plus haut. L'ASSE, c'est une belle opportunité. C'est un club exigeant, qui joue le haut de tableau depuis plusieurs saisons. Sainté va lui permettre de poursuivre sa progression. Il va se mettre à fond dedans et montrer de quoi il est capable. Les Verts sont vachement suivis, pour la suite de sa carrière c'est l'idéal. Sainté est un bon club pour franchir des étapes.

Quel rôle a joué Ronaël dans son transfert ? Pierre-Gabriel brûle son esprit ? Son amour étrangle sa vie ?
Franchement, j'en sais rien ! (rires) Joker ! Cela ne nous regarde pas ! (rires)

Diony a-t-il le plus beau des jeux ?
Je ne sais pas s'il a le plus beau des jeux, mais Loïs est un joueur très intéressant. C'est vraiment un attaquant moderne. Il va vite, il est vachement puissant, il est capable d'éliminer son vis-à-vis, il est assez adroit devant le but. On l'a vu la saison dernière, quel que soit l'adversaire, il s'en est toujours bien sorti.

Diony aime la bagarre ? Il paraît que ses coups, quand ils vous arrivent, oh oui, ça fait mal ?
Comme il a de grosses qualités physiques, Il aime la bagarre, dans le bon sens du terme bien sûr.

Les portes du pénitencier de la Talau ne vont pas se refermer sur lui du coup ?
Non ! (rires) Mais Loïs est un sacré client dans les duels. Je sais de quoi je parle car je l'ai côtoyé plusieurs années à l'entraînement et j'ai observé comment il bougeait ses défenseurs lors des matches. Il est très puissant, il fatigue vachement les défenseurs et les met souvent en difficulté. Il vaut mieux l'avoir avec soi que contre soi vu son gros potentiel physique.

Quand Diony rate une passe, que dit-il à son coéquipier : "excuse-moi partenaire" ou "dégage" ?
Il dit quand même plus "excuse-moi !"

Tomber, c'est facile. Y'a-t-il du Synaeghel, voire du Hamouma dans Diony ?
Non, Loïc joue beaucoup sur son physique, du coup il fait mal à l'adversaire en jouant le jeu proprement. Il n'a pas peur d'aller au combat, il n'a pas peur du défi physique. Loïs remporte beaucoup de duels, il n'a pas besoin de filouter ou de tricher pour obtenir des coups de pied arrêtés.

A force de courir la terre comme un éclair, Diony a-t-il oublié de vivre ?
Pas vraiment. Loïs sait la chance qu'il a. Il a connu pas mal de galères plus jeunes, il a connu des échecs à Bordeaux et à Nantes. Je pense que ces expériences lui ont servi. Il vit son métier à fond, il se donne les moyens de réussir. Il a un gros caractère et un gros mental. Ce n'est pas le genre de gars à se laisser abattre.

Diony parle trop ? Bien trop timide ?
Loïs est un bon vivant, ouvert. Il n'hésite pas à s'exprimer. C'est quelqu'un qui se fond très bien dans un groupe. C'est aussi quelqu'un de respectueux, c'est important.

Diony est-il un chevalier du ciel ? C'est le maître dans les airs ?
Son jeu de tête n'est pas sa qualité première mais il n'a pas peur d'aller au charbon, y compris dans les airs.

Diony a la réputation d'être une grande gueule. Qu'est-ce qu'elle a sa gueule ? Elle ne te revient pas ?
Si ! Loïs dit ce qu'il pense. Moi je préfère quelqu'un qui dit vraiment ce qu'il ressent. Après, il ne faut pas oublier que c'est encore un jeune joueur. Il a pu tenir des propos à chaud qu'il a regrettés après coup. Loïs est quelqu'un de vrai, c'est loin de me déplaire !

Diony semblait en surcharge pondérale quand il a posé avec son nouveau maillot vert. Son corps est-il lourd comme un cheval mort ?
Loud comme un cheval mort, peut-être pas quand même ! (rires) C'était les vacances, un peu comme tout le monde il a décompressé. Quelque part c'est logique avec la saison qu'on a vécue. Loïs a dû bien couper mais il ne faut pas se faire de souci à ce niveau-là. Il est puissant, physique. Il sera vite affuté. Quand il est affuté, c'est vraiment un super joueur, il va avoir l'occasion de vous le démontrer !

Diony va vite s'adapter à Sainté ? Il lui faudra juste un peu de temps ?
Malheureusement j'en sais rien ! Moi je lui souhaite de réussir le plus vite possible. J'espère qu'il va vite exploser à Sainté. En tout cas personnellement je n'ai pas de doute sur ça. Je sais que Loïs est déterminé à montrer ce qu'il est capable de faire devant son nouveau public.

Diony va allumer le feu dans le Chaudron ?
Il suffira d'une étincelle ! (rires) Loïs a vraiment toutes les caractéristiques pour enflammer Geoffroy-Guichard. Le peuple vert va l'apprécier, les supporters vont vite se rendre compte que c'est un joueur qui ne lésine pas sur les efforts. Bien sûr, il va devoir s'adapter à un nouvel environnement. Il aura forcément besoin d'un petit temps d'adaptation. Mais franchement je pense que Loïs a tout pour se faire apprécier dans le Chaudron.

Que lui diras-tu quand tu l'affronteras dès samedi avec Dijon contre Sainté ? Laisse-moi une chance ? Toi, tais-toi ? Bonne chance ? Fais-moi mal, Diony, Diony, Diony ?
Fais-moi mal Diony, Diony, Diony ? (rires) Heu, moi je ne suis pas un sado-maso ! Je ne vais pas demander à Loïs de me faire mal. Je vais lui dire "bonne chance". Que Loïs s'éclate et bon courage pour sa carrière.

L'aventure, c'est l'aventure. Diony en démarre une nouvelle à Sainté, pour lui la vie va commencer… Que retiens-tu de ton aventure chez nous ? Elle est pareille à l'amour ? Elle est en toi pour toujours ?
On peut dire ça ! (rires) J'ai vécu une expérience intense à Sainté. Les Verts, ça reste un club à part. Je suis content d'avoir vécu cette aventure. J'ai toujours des amis là-bas. On est souvent en contacts avec Loïc, c'est quelqu'un que j'apprécie particulièrement. Il n'y a rien à dire sur Loïc, tout a été dit. C'est vraiment l'idole du club, pas que l'idole des jeunes ! (rires) Sa prolongation de contrat a un peu tardé mais c'était une telle évidence. J'apprécie aussi le kiné Hubert Largeron et Jessy Moulin, on a partagé de supers moments ensemble.

Merci à Cédric pour sa disponibilité

 

 

 

 

 

 

 

 

par aloisio, le 13/07/2017


A venir

30/09/2017 18:00

[Nat3] Vaulx-en-Velin - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com