21 novembre 1953 : Naissance de Daniel Sanchez  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Mastres & Cie n°150 : G.Van W

The revenant !! L’un des anciens d’Online revenu, tel un zombie du Chaudron, maintenant rédac' chef web et team lead dans le domaine du jeu. Il est toujours trentenaire (mais ça commence à bien se tirer). Il ne vit pas hors du temps, mais hors de nos frontières…

Pseudo :

G. Van W., alias gugifred pour les anciens. Un nouveau pseudo créé à l'époque des championnats de PES en ligne sur le forum, ayant successivement défendu les couleurs d'Arsenal et des Pays-Bas. J'ai ensuite notamment enlevé "Wenger" car sans rien avoir contre lui je n'en suis pas un fan non plus. :)

Localisation :

Malte depuis 4 ans après 3 ans à Stockholm (la plus belle ville du monde). J'en profite pour donner un conseil à ceux qui cherchent du boulot et/ou se sentent mal en France : considérez un départ à l'étranger, une expérience enrichissante et unique, et cela peut parfois être la meilleure chose qui vous arrivera.

Premier match à Geoffroy - Guichard ? / Qui t'a fait découvrir ce club ?

Aucun souvenir de mon premier match. Mais c'est mon père (qui était notamment de la finale à Glasgow) qui a commencé à m'emmener au stade quelquefois notamment quand on avait des places gratuites par un membre de la famille, en Snella supérieure puis en Henri Point, quand je devais avoir quelque chose entre 8 et 10 ans. Ensuite j'ai commencé à y aller tout seul ou avec des amis plus régulièrement à partir de vers 16 ans. Et un plus tard abonné évidemment, ne manquant aucun match même en D2.

Premier souvenir de supporter ?

Les clameurs du stade sur les buts étant gamin, habitant alors à quelques 500m. Parfois en jetant un œil à Canal+ en crypté (avec le ballon façon "haltères") en même temps. Je ne sais pas pourquoi mais je me souviens par exemple de ce match contre Cannes où Dréossi avait cassé la jambe d'un des frères Clavelloux.

Le 45 tours Allez les Verts (et sa face B "Tous en vert") sinon qui faisait partie de mes favoris sur le tourne-disque.

Ou encore l'attente des résultats de la journée de division 1 annoncés sans image sur La Cinq (une émission du samedi soir il me semble présentée par Pierre Cangioni).

Je me souviens aussi avec tendresse de la toute première boutique des Verts en préfabriqué blanc avec le champignon devant, et de lorgner avec envie avec pas mal de choses en vitrine (j'ai d'ailleurs toujours eu l'impression que le choix de goodies n'avait jamais été aussi sympa qu'à cette époque). C'est là que j'ai eu ma toute première (et longtemps seule) écharpe, offerte par mes parents. En plus ils n'en ont jamais plus fait d'aussi belle (logo panthère et liseré bleu-blanc-rouge de chaque côté).

Un peu plus tard au lycée, les billets de match gratuits qu'on allait demander dans la semaine au bureau de l'intendant, et bien sûr quand on pouvait changer de tribune (nord/sud) pendant le match et courir au coup d'envoi si on était pas du côté où les Verts attaquaient. Avec quelques matchs resté le nez collé au grillage avec cette bonne odeur si caractéristique de la pelouse.

Joueurs Verts préférés (toutes époques confondues) ?

Comme je ne garde que peu de souvenirs de Tibeuf (si ce n'est son poteau lors de sa première sélection en équipe de France), le premier je dirais a été Lubo Moravcik, joueur d'exception dans une période plutôt de grisaille. Je me souviens de son expulsion lors de la Coupe du Monde 90 quelques semaines avant qu'il n'arrive, et on s'était dit "qu'est-ce que c'est que ce joueur qu'on est allé chercher...".

Ensuite la doublette de rêve Alex et Aloisio, dont le départ a été une déchirure, comme Aubameyang. Je n'ai jamais fait floquer mes maillots, mais Aloisio et Aubame sont les deux pour lesquels je le regrette un petit peu.

Je citerai ensuite des joueurs que j'adorais pour leurs qualités qui n'auront pas assez joué à ma grande frustration : Chavériat d'abord, bon techniquement et battant, qui était meilleur que pas mal d'attaquants qu'on a eu à la même époque et qui a d'ailleurs marqué quelques fort jolis buts ou importants les rares fois où on faisait appel à lui. Certains se souviendront peut-être de son comité de soutien sur le forum d'asse-online militant pour ses titularisations avec des panneaux-smileys. :) , dont Danish faisait aussi partie. Je pense que ce qui lui a manqué surtout c'est l'ambition d'être plus qu'un remplaçant.

Dans un autre genre, Mollo aussi qui avait du feu dans les pieds et que j'adorais voir jouer.

Et pour continuer dans les joueurs que personne n'aura je pense jamais cité, moi j'aimais bien Bilos, ses déboulés de bulldozer et ses talonnades. :) C'est aussi ce genre de joueurs qui donnent du kiff. D'ailleurs même s'il restera catalogué dans les flops, mine de rien ce mec faisait lever le stade.

Trop nombreux auront été les joueurs marquants sinon, mais je citerais aussi en vrac et à des degrés divers Kvarme, Tavlaridis, Feindouno, Alonzo, Cohade, Perrin... Mais je suis sûr d'en oublier.

Toute l'équipe de 2013 sinon qui m'a fait kiffer comme jamais. Sinon comment ne pas citer Ruffier, extraordinaire et sans doute le meilleur gardien de l'histoire du club.

 Autres clubs ou joueurs favoris ?

Aucun. Sochaux un peu à la limite pour raisons familiales, un club historique que j'aimerais revoir en L1. Sinon j'ai eu des périodes plus jeunes avec des équipes que j'aimais bien (le PSG époque Raï-Leonardo, les Pays-Bas de Van Basten fin des années 80 début 90, le Brésil 94, ...) mais ça aura été surtout à un moment donné. Et même si parfois j'arrive à trouver des équipes plus sympathiques que d'autres de par certaines valeurs communes (du genre Dortmund, Bastia, ...), ça ne va jamais très loin, il m'est impossible d'être un vrai supporter d'une autre équipe. Même l'équipe de France ne me fait souvent vibrer que l'espace d'un mois de compétition pour la Coupe du Monde ou l'Euro (et encore pas toujours).

En tant que Suédois de cœur maintenant sinon je voudrais quand même citer le club d'Hammarby, un quartier de Stockholm. Il faut savoir que ce club est celui des ouvriers, joue en Vert, et est réputé pour avoir les meilleurs supporters (même lorsqu'ils se battent pour ne pas descendre comme à l'époque où j'étais allé les voir)... ;) Ils viennent d'ailleurs de remonter en première division il y a peu.

Ton plus grand souvenir avec l'ASSE ? / Ton match des Verts le plus marquant.

Pas vraiment un en particulier en fait. Evidemment la victoire en Coupe de la Ligue (j'étais au Stade de France avec certains potonautes) a été comme une délivrance, avec des scènes incroyables le lendemain à Sainté, mais j'ai finalement plus vibré lors de la demi-finale contre Lille. La finale je n'ai finalement pas senti un stress trop énorme, c'était bizarre.

Sinon je pense que le 5 à 1 contre l'OM depuis le kop nord pourrait être le numéro 1 (surtout que c'était une époque où on détestait souvent plus l'OM que Lyon). Qui avait été suivi du 3-0 encore une fois signé Alex la saison suivante.

Toujours contre l'OM le 2-1 signé Dernis à la dernière seconde, encore du kop nord, était aussi quelque chose.

Evidemment quelques derbys, le hold-up du 100ème signé Payet, ou la fessée du 3-0 il y a deux ans (tout ça à la télé). Le 1-0 signé Söderlund était pas mal non plus.

Egalement le 5-4 épique contre Montpellier (du kop nord) en 2000, tout comme le 4-1 contre cette même équipe il y a trois ans ans avec les joueurs qui jouent aux déneigeurs... Des images qui m'ont rendu encore plus fier d'être supporter de ce club (si besoin était).

Enfin obligé de citer évidemment le match du titre de D2 contre Châteauroux et la fête qui a suivi ensuite en ville.

Deux déplacements marquants la même année en 2005 : Monaco lors d'une dernière journée décisive pour un retour en coupe d''Europe tant attendu (loupé) avec un quart du stade vert à Louis II ! Et cette autre incroyable invasion verte à Genève contre Xamax quelques mois plus tard en Intertoto du coup. De la folie.

Pour revenir à Alex et Aloisio, comment oublier leurs débuts qui resteront aussi gravés ? Celui d'Aloisio lors de la 1ère journée à Monaco (2-2), où le commentateur se foutait un peu de sa gueule... jusqu'à ce lob magistral sur Barthez. Et cette rentrée d'Alex contre Nancy (j'étais en kop nord ce jour-là), OMG. But, puis sombrero-poteau, puis sombrero-passe décisive pour José. Une hallucination collective et un pied total de voir la perle qu'on venait de recruter.

Parmi d'autres souvenirs marquants mais au dénouement moins heureux : Une défaite 2-1 dans le vieux Gerland en 95 avec Sandjak et Thimothée en attaque (j'ai vérifié je pensais que c'était Cuca), vécue en haut du kop lyonnais avec mon cousin Cookie (qui nous lit peut-être toujours sinon cedric26 ou Stef lui feront la commission ;)), pour ce qui était en fait mon premier déplacement je crois. Epique et plutôt un souvenir marrant (ça craignait moins que maintenant). On avait aussi vécu ce 3-0 qui a (trop) longtemps été la dernière victoire contre les vilains à GG, en kop sud avec les lyonnais alors situés à côté qui balançaient des fumigènes.

L'une de mes plus grosses déceptions au stade : un derby perdu aux pénaltys à Gerland en Coupe de France en 2001, où on avait tenu dragée haute à l'armada lyonnaise avec une équipe B.

Dans la série "worst of" et l'une des pires hontes sinon, ce match perdu 0-5 contre Auxerre à domicile en 95 encore, vécu à la télé avec mon cousin toujours, en ayant décidé au dernier moment de ne pas y aller. Ce jour-là (en D1 en tout cas) on avait touché le fond.

Plus récemment je garde sinon de super souvenirs de tous mes déplacements européens (Milan, Rome, Bâle, Athènes), qui permettent d'encourager l'équipe et d'exporter la passion verte tout en en profitant pour un peu de tourisme très sympa.

Enfiles-tu un maillot de Saint-Etienne quand tu vas au stade ou quand tu regardes le match à la télé ? Si oui, quel maillot ?

Toujours au stade, avec, si je suis en France ma première écharpe donc. Quel maillot ? Le dernier acheté en général (sauf quand je reviens en France si je l'ai laissé chez moi). En ce moment j'ai le domicile de la saison dernière et l'extérieur blanc de cette saison.

Je porte également absolument toujours un maillot (+ short et chaussettes) pour jouer au foot avec les collègues. Du coup ça me fait chier quand je fais partie de l'équipe qui doit mettre les chasubles. :)

A la télé non, par contre les jours de match je mets absolument un de mes nombreux tee-shirts de l'ASSE. Ca fait d'ailleurs 7 ans que je suis un bon ambassadeur du club à l'étranger je pense, auprès de mes collègues footeux anciens ou actuels et de tous pays. Croyez-moi que tout le monde connaît Saint-Etienne maintenant, et même parfois un peu de son histoire (il faut bien éduquer les gens sur le plus grand club français de l'histoire). :)

Connais-tu par cœur les paroles de la chanson mythique ?

Bien sûr. Et celles de quasi tous les chants (sauf peut-être certains tout récents)

Carte blanche (quelque chose qui te tient à cœur ? une anecdote ? un coup de gueule ?....).

Un petit mot d'abord à propos de la mauvaise ambiance sur le forum par moments (ça arrive c'est normal) : Etant aussi passé par quelques prises de bec parfois il y a longtemps : Prenez-vous moins la tête, laissez couler, ce n'est qu'un forum justement et il y a plus important. Stress inutile, temps perdu voire plus : il n'y a au final qu'à y perdre.

Etre à l'étranger me vaut parfois quelques anecdotes sympathiques. Ça m'a souvent permis de voir que notre club est parfois connu là où on l'attend le moins. Par exemple un vendeur sur un marché de Malte, ou le guichetier d'un tout petit musée, connaitra l'équipe de 76 ou vous répondra quelque chose du genre "ahh, St-Etienne yes, of course, Platini !"

Et j'en oublie sûrement d'autres !

Parfois chercher à suivre un match en vire au n'importe quoi. Comme lors d'un déplacement professionnel à Londres, où j'avais calculé que j'arriverais à temps à l'hôtel pour voir ce match contre Rennes (le 2-2 chez eux en 2013). Sauf que j'avais oublié l'heure de décalage horaire ! Du coup j'ai sorti mon PC dès la sortie de la navette aéroport dans une gare où ça caillait, tout ça pour ne voir que des bribes de la deuxième période car le wi-fi gratuit qui allait, je pensais,  me sauver la vie demandait de se reconnecter toutes les 5 minutes... :)

Ô combien heureux d'être né stéphanois en tout cas. C'est une immense fierté d'être supporter de ce club et d'avoir Sainté dans la peau. De par ses valeurs, son histoire, cette passion, de quel autre club peut-on rêver être supporter lorsqu'on se sent tellement en adéquation ? Une véritable histoire d'amour, éternelle, qui nous suit toute la vie dans les bonnes comme les mauvaises périodes. Quelque chose auquel on peut toujours se rattacher. Et même une drogue, mais une bonne drogue. Tout ça quelque part ça n'a pas de prix.

 

 

par LE SPHINX, le 12/12/2016


A venir

24/11/2017 20:45

ASSE - Strasbourg



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com