Dernier match de la saison, BAA mémorable, Coupe d'Europe en vue, adieux émouvants et super-héros dans les buts: tout était réuni ce soir-là pour vivre une soirée d'exception à Geoffroy-Guichard...


La fiche du match
Samedi 25 mai 2005 - Championnat de France de L1 - Stade Geoffroy-Guichard
37e journée: ASSE 2-0 Istres
Spectateurs: 34.913 - Arbitre: S. Moulin 

Buteurs: Piquionne (68e) et Feindouno (74e)

ASSE: Janot - Diawara, Camara, Hognon, Ilunga - Sablé, Zokora, Hellebuyck - Feindouno (Perrin 90e), Piquionne (Carteron 85e), Mendy (Sakho 61e). Entraîneur: Elie Baup
Istres: Riou - Perez, Leugueun, Thiam, Dumolin - Diagne-Faye, Chedli, Saifi (Gimenez 70e), Ourahou, Mohellebi (Sichi 63e) - Montano (Kehiha 76e). Entraîneur: Jean-Louis Gasset

Expulsion: Diagne-Faye (62e) pour Istres

 


Tifo des Green Angels en kop sud


Tifo des Magic Fans en kop nord


Les faits du match
Pour ce dernier match à domicile de la saison, l’ASSE reçoit Istres. Comme chaque année, à pareille époque, l’engouement est important et toutes les places ont rapidement trouvé acquéreur. Il s’agit donc du 5e match à (geoffroy) guichets fermés de la saison, alors que Istres est dernier du classement et déjà relégué, après une saison galère. Les Verts, 7e, peuvent toujours espérer une qualification en Coupe Intertoto et pour celà doivent s’imposer. Ce match marque également les adieux du Capitaine Carteron et tout le peuple Vert espère que Baup le fera rentrer en fin de match pour le remercier une dernière fois de son parcours sous le maillot vert.

Touché au genou dans un choc avec Nicolas Dieuze, quelques semaines plus tôt face à Toulouse, on craignait que la saison de Frédéric Mendy ne soit d’ores et déjà terminée. Mais rétabli plus tôt que prévu, le petit Sénégalais peut finalement tenir sa place et Elie Baup choisit d’aligner son équipe type de la saison. Bien que l’ambiance soit déjà à la fête, Jérémie Janot y ajoute son grain de sel en posant pour la photo de groupe et en rejoignant ses buts avec la tenue complète de Spiderman, masque compris. Si, depuis plusieurs mois, ses tenues excentriques font beaucoup parler, celle-là restera sans doute la plus célèbre.



Spiderman Janot dans sa dernière tenue fantasque


Après une heure de jeu bien terne, les Verts profitent de l’exclusion de Diagne-Faye, l’un des milieux de terrain istréens, pour prendre l’avantage grâce à une tête de Frédéric Piquionne, reprenant un centre venu de la gauche servi par David Hellebuyck. Six minutes plus tard, c’est Pascal Feindouno qui double la marque sur un nouveau centre venu de la gauche, adressé cette fois par Herita Ilunga.
Il reste un quart d’heure à jouer et les Verts semblent à l’abri. Tous les regards se tournent alors vers Patrice Carteron, qui s’échauffe derrière les buts. Les supporters scandent son nom…mais Baup ne semble pas pressé de le faire entrer et les minutes défilent.



Face au FC Istres d'Adel Chedli, Piquionne inscrit son dernier but de la saison en ouvrant le score


Ce n’est qu’à 5 minutes de la fin du match, alors que l’on commence à se demander si Cartoche aura l’occasion de fouler une dernière fois la pelouse de Geoffroy Guichard, que Baup se décide enfin à l’appeler. Carteron sprinte alors le long de la ligne de touche pour regagner le centre du terrain, sous les acclamations du public. Et là, surprise, c’est à la place de Piquionne, au poste d’avant-centre, qu’il fait son entrée.

Carteron se démène tant qu’il peut sur tout le front de l’attaque Stéphanoise, poussé par des encouragements incessants et bon enfant. En une occasion, il est même tout prêt d’inscrire un incroyable dernier but en Vert. Hélas, les minutes passent trop vite et l’arbitre siffle finalement la fin du match après un ultime raté de Lamine Sakho. Tant pis, la fête est tout de même belle… et elle est loin d’être terminée !



Sebastien Perez, sous le maillot istréen, foule une dernière fois la pelouse de Geoffroy-Guichard


Carteron a alors le droit à une sortie par la très grande porte, comme peu de joueurs ont la chance d'en vivre. Seul au centre du terrain, congratulé par Julien Sablé, son co-capitaine, il adresse un émouvant discours de remerciement et d’adieu au public de Geoffroy-Guichard. Pour couronner le tout, il a même la surprise de voir ses trois enfants le rejoindre au centre du terrain, un maillot vert sur le dos.
Carteron entame alors un tour d’honneur, bientôt suivi par les autres joueurs, avant le traditionnel envahissement du terrain, qui marque la fin de la saison à domicile. La fin d'une belle saison…



Grâce à cette victoire, les Verts passent en 6e position. Ils s’approchent ainsi très probablement de l’Intertoto, avec peut-être même une qualification directe pour l’UEFA à la clé. Tout se jouera à Monaco dans une semaine...



Le Saviez-vous?
- Depuis un certain match contre Nice, en octobre 2004, Janot garde inviolées ses cages à Geoffroy-Guichard. Avec une nouvelle clean sheet et désormais 1141 minutes d’invincibilité, il établit ainsi le record d'invincibilité à domicile. En tenant compte des premiers matchs de la saison 2005-06, il portera même ce record à 1534 minutes. Record à battre.

- Bien qu'il reste encore une journée à jouer, l'ASSE est déjà assurée de terminer meilleure défense à domicile, avec seulement 7 buts pris par les Verts sur leur terrain, tous donc encaissés entre août et octobre 2004.

- En cinq années sous le maillot vert, Patrice Carteron aura disputé 142 matchs (120 de championnat) et inscrit 19 buts (15 en championnat) dont une majorité décisifs pour la montée en L1 en 2004. Il disputera encore deux saisons à Cannes avant d'y entamer une carrière d'entraîneur en 2008.



Patrice Carteron porté en triomphe pour son tour d'honneur


- Dans les rangs istréens, on retrouve Sébastien Perez et Adel Chedli, deux joueurs qui avaient évolué à la même période sous le maillot Vert: Perez de 1993 à 1996 et Chedli de 1994 à 1997.

- On ne reverra plus Istres en L1. Promu surprise, le club provençal finira dernier et sera même relégué en National la saison suivante. Le club fera l'ascenseur entre L2 et National pendant quelque temps avant d'être finalement relégué en CFA en 2015...