18 juin 1977 : ASSE 2-1 Reims - Finale de la Coupe de France  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Perbet : "Mitrovic est un guerrier"

L'attaquant ponot de Courtrai Jérémy Perbet nous présente son ancien coéquipier de la Gantoise Stefan Mitrovic, défenseur central de 27 ans attendu demain à l'Etrat pour passer sa visite médicale.

Quels sont les principaux points forts de Stefan Mitrovic ?

Ce qui m’a marqué en premier lieu chez lui, c’est son mental. Que ce soit à l’entraînement ou en match, il est vraiment à 100%. C’est vraiment un guerrier. Dans n’importe quelle équipe on aurait envie d’avoir ce genre de joueur. Sur tout un match, on sait qu’il ne va rien lâcher. On sait qu’il sera présent de la première à la dernière minute.

 

Sur le plan du jeu, quelles sont ses principales caractéristiques ?

Il a les deux pieds. C’est un gaucher mais il est aussi très à l’aise avec le pied droit. Il arrive à pas mal lire le jeu. Il sait faire des transversales des deux pieds, ce qui peut être intéressant pour les joueurs de côté ou même pour alimenter les attaquants sur un jeu long. Il a une assez bonne technique et je trouve qu’il lit très bien le jeu en tant que défenseur central. C’est un défenseur assez complet, très rarement voire jamais blessé. Il peut enchaîner sans aucun problème quarante voire cinquante matches quand il y a la Coupe d’Europe.

 

C’est une bonne pioche pour l’ASSE ?

Pour moi, c’est vraiment une bonne recrue pour Saint-Etienne. Même si je suis pour l’OM, mon père est fan des Verts et je suis le parcours de l’ASSE. Je pense qu’il peut faire une bonne charnière avec Loïc Perrin et il peut être associé à n’importe quel type de défenseur central. A Gand, il avait un joueur très dur sur l’homme à ses côtés. Stefan était plus le relanceur du jeu par rapport à l’autre. Mais il est lui aussi très présent dans les duels. Il est hargneux, dur sur l’homme. A l’entraînement, j’évitais d’aller de son côté car il n’est pas là pour rigoler. Il a cette mentalité propre aux Serbes, c’est un lâche rien. Que ce soit à l’entraînement ou en match, il ne fait pas de différence. C’est pour moi une qualité à l’heure actuelle pour le foot de haut niveau.

 

Maîtrise-t-il toujours son engagement ?

Comme il y va à fond, les attaquants peuvent être amenés à prendre des coups. Il faut l’accepter, c’est le jeu à ce niveau-là ! Mais c’est vrai qu’il a pris pas mal de cartons la saison dernière. Il est tellement dur sur l’homme, il va tellement au duel à chaque fois que par moment l’attaquant peut jouer par rapport à lui et peut le devancer. Il prend malheureusement pas mal de cartons jaunes, c’est peut-être son point faible. Parfois ça le handicape, surtout quand il est averti rapidement. Cette situation n’est jamais facile à gérer pour un défenseur. Stefan est loin d’être un cas isolé, pas mal de défenseurs vivent ça.

 

Quid de l’apport offensif de ce joueur ?

Il lui arrive de monter. Il mesure presque 1m90, son jeu de tête est utile aussi bien défensivement qu’offensivement. La saison dernière, je me souviens qu’il a mis un ou deux buts en Coupe d’Europe. Il est grand et en plus il a une bonne détente, du coup il est intéressant dans le jeu aérien, notamment sur les corners. C’est l’un de ses autres points forts.

 

Débarquer en cours de saison dans un club mal en point n’est jamais évident. Penses-tu qu’il va vite s’adapter s’il signe Sainté ?

Ce ne sera pas forcément évident car il ne parle pas français, il ne parle que le serbe et l’anglais. J’espère que dans le vestiaire stéphanois il y a des joueurs qui parlent anglais et pourront jouer les traducteurs pour mieux l’intégrer. Le fait de ne pas maîtriser la langue, c’est toujours compliqué, surtout dans un mercato de janvier. Je suis les résultats de Sainté, je sais que ce n’est pas la folie en ce moment, malheureusement. La barrière de la langue n’est jamais facile à surmonter, mais après, c’est sur le terrain que ça se joue. J’espère qu’il aidera les Verts à remonter la pente. Quand t’as un coach comme Christophe Galtier, on ne se rend pas forcément à ce moment-là de tout ce qu’il a pu apporter à un club comme l’ASSE : la Coupe de la Ligue, les nombreuses qualifications en Coupe d’Europe. Quand un monument part, la succession n’est jamais facile à gérer. Sainté mérite d’avoir une grande équipe, quand tu vois le public qu’il y a, l’engouement qu’il y a autour de ce club, tu ne peux que demander des bons résultats. J’ai connu ça, quand t’es dans une mauvaise dynamique, ce n’est jamais évident de redresser la barre. C’est dommage, le championnat de France a besoin d’un club comme l’ASSE au plus haut niveau.

 

Son tempérament et son expérience, notamment en Coupe d’Europe, peuvent faire du bien à Sainté, non ?

Oui, c’est un Serbe, il est doté d’un très fort caractère. Ça lui permet de s’adapter à toutes les situations. Mentalement il est très, très fort. C’est important des joueurs de tempérament quand tu joues le maintien. Ensuite, c’est toujours pareil, ça va dépendre des résultats, de ses performances. Quand j’ai joué avec lui à Gand, on a fait une très bonne saison, surtout en Coupe d’Europe. Il a été très important. Il peut enchaîner les matches tous les trois jours, c’est précieux des joueurs comme ça dans une équipe. Crois-moi que l’entraîneur qu’on avait à l’époque poussait vraiment les joueurs à bout physiquement. Lui enchaînais sans aucun problème, il était à chaque fois titulaire. Déjà l’année avant que j’arrive il était très costaud à ce niveau-là.

 

Penses-tu qu’il sera bien accueilli par les supporters stéphanois ? La très grande majorité d’entre eux ne connaissait même pas son nom jusqu’à aujourd’hui ?

Pour y évoluer depuis plusieurs saisons, je pense sincèrement que le championnat de Belgique gagne à être connu, on y trouve des joueurs intéressants. Les supporters stéphanois attendaient peut-être quelqu’un de connu ayant joué dans un meilleur club. Je ne suis même pas sûr que certains supporters connaissent ce club de Gand. Mitrovic, ce n’est pas un nom ronflant. Mais qualitativement, c’est un bon joueur. Il n’a pas fait autant de matches dans un bon club de Belgique comme ça. Certains supporters seront probablement déçus de son arrivée, mais c’est au joueur de montrer ses qualités. Je pense que les finances stéphanoises ne permettent peut-être pas de recruter des meilleurs joueurs. La réalité de la situation de l’ASSE est compliquée à l’heure actuelle, il faut faire avec…

 

Dans le contexte actuel, et vu la santé de Loïc Perrin et le rendement des autres défenseurs centraux, on ne peut pas trop faire la fine bouche…

Effectivement. Tu m’aurais dit que c’était pour jouer le titre en L1, je t’aurais dit que c’est trop faible. Mais à, l’heure actuelle, l’objectif de l’ASSE, c’est de se maintenir. Dans cette optique, le recrutement de Stefan Mitrovic est intéressant, ça reste un bon joueur. Je suis d’ailleurs, pas étonné - l’ASSE est un très bon club – mais... Pour en avoir parlé avec lui, je sais qu’il avait quelques offres de clubs jouant en Coupe d’Europe. Je ne peux pas te dire lesquels, c’est un peu tabou d’en parler. Mais crois-moi, vu ses performances et son âge, il intéressait pas mal d’équipes en Europe. Mine de rien il prend un risque en venant à Sainté qui joue le maintien, alors que Gand joue la Coupe d’Europe chaque année. Ceci étant, c’est vrai que la Ligue 1 ça peut être attirant et on peut espérer que les Verts ne joueront pas le maintien chaque année et nourriront d’autres ambitions les prochaines saisons.

 

Quel rapport entretient-il avec le public ? Penses-tu qu’il sera apprécié du peuple vert ?

A Gand, même quand on était dans une situation un peu difficile, le public était toujours derrière nous. Les supporters de Gand sifflent très rarement. Stefan Mitrovic était l’un des premiers à aller vers les supporters, il aimait les haranguer. Il est apprécié à Gand et a porté quelques fois le brassard quand notre capitaine était blessé. C’est quelqu’un qui aime le soutien du public, qui extériorise beaucoup. Je me dis que ça peut vraiment coller avec le super public de Saint-Etienne.

 

S’il signe à Sainté, ce sera son 6e club en moins de 5 ans (Courtrai, Benfica, Valladolid, Fribourg, La Gantoise). Ça traduit l’instabilité d’un joueur avide de changements ou ce sont plutôt les aléas d’une carrière ?

Je ne pense pas que ce soit un joueur fondamentalement instable. Cela fait deux saisons et demi qu’il joue à Gand, je ne connais pas trop son parcours antérieur. Moi je l’ai trouvé très stable à La Gantoise, il s’impliquait à fond. Tu sais, moi aussi, j’en suis à 6 clubs en 5 ans (Villarreal, Istambul Basaksehir, Charleroi, La Gantoise, Bruges, Courtrai) mais je ne souhaitais pas une telle instabilité dans ma carrière. Comme tu le dis, les aléas du foot font qu’on est amené à bouger. Je suppose que Stefan Mitrovic va s’engager pour une longue durée à Sainté.

 

Humainement, comment le décrirais-tu ?

Tu sais, c’est toujours pareil dans le foot de haut niveau. Nous à Gand, comme dans chaque équipe, on avait des clans. Il y avait le clan des francophones. Lui il était avec certains Serbes, ils étaient quatre ou cinq. Je ne le voyais pas beaucoup en dehors du terrain mais je trouve que c’est quelqu’un de bien. Il a une bonne mentalité et ne pose aucun problème dans un vestiaire. A partir du moment où te donnes à 100% et que tu donnes tout pour l’équipe, tu imposes le respect. C’est ce qu’on te demande de faire.

 

Avait-il un surnom ?

Pas vraiment. On l’appelait Mitro, ça va plus vite ! (rires)

 

Merci à Jérémy pour sa disponibilité (et à son père vert)

 

 

par aloisio, le 03/01/2018


A venir

29/06/2018 10:00

Reprise de l'entrainement



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com