25 novembre 1951 : Naissance de Johnny Rep  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 4 Septembre

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

4 septembre 1957 : Glasgow Rangers 3-1 ASSE - 16e de finale de C1

L'apprentissage difficile de la Coupe d'Europe. A Glasgow, déjà, mais à Ibrox Park, on a connu pire comme première...

La fiche du match
Mercredi 4 septembre 1957 - Coupe d'Europe des Clubs Champions - Ibrox Park (Glasgow, Ecosse)
16e de finale aller: Glasgow Rangers 3-1 ASSE
Spectateurs: 81.000 - Arbitre: M. Helge (Danemark)

Buteurs: Kinchenbrand (19e), Scott (48e), Simpson (83e) pour les Rangers. Mekloufi (14e) pour l'ASSE

Glasgow Rangers: Nilven - Shearer, Mc Coll, Caldow - Davis, Baird,- Scott, Simpson, Kinchenbrand, Murray, Hubbard. Entraîneur: Scot Symon
ASSE: Abbes - Michel Tylinski, Richard Tylinski, Wicart - Domingo, Bordas, N'Jo Léa, Mekloufi, Ferrier, Goujon, Lefèvre. Entraîneur: Jean Snella



Les faits du match
Sainté et la Coupe d'Europe, c'est une longue et ancienne histoire qui commence en ce 4 septembre 1957 à Ibrox Park, stade que les Verts retrouveront 18 ans plus tard lors de leur formidable épopée face aux même Rangers.

Pour l'heure, l'ASSE part à la découverte de la Coupe d'Europe qui plus est dans une grande capitale du football mondial, Glasgow, paysage métallique et portuaire de chantiers navals, de docks, de ponts roulants. Ibrox Park est un stade d'un autre temps, sanctuaire de briques ocres et noires.
Et à l'intérieur, 80.000 bigots, intégristes du culte des Rangers...



Vue aerienne d'Ibrox Park à la fin des années 50


Pour décrocher cette première continentale, l'ASSE a du batailler pour remporter son premier titre de champion de France lors de la saison précédente. A l'époque, les tickets européens ne sont pas faciles à obtenir, un seul décroche le graal de la C1.
Néanmoins, bien qu'ils soient champions en titre, tout le monde a peur pour Saint-Etienne car les Verts présentent une équipe jeune, tendre, neuve.
Voilà un siècle déjà que les Rangers bataillent, les crampons affûtés, contre les "auld ennemies" du Celtic, dans des finales de la Scottish Cup, qui se terminent toujours au couteau. Le sort aurait pu être plus clément pour les Frenchies et pourtant, ce n'est que la seconde participation européenne des Rangers, les clubs britanniques ayant boudé les premières éditions continentales. L'année précédente, ils s'étaient d'ailleurs fait éliminer d'entrée par l'OGC Nice, un autre club français !

Cette fois, les Écossais ne veulent pas s'en laisser compter et sans surprise, se ruent d'entrée sur le but d'Abbes. Une terrible pression animée par le "fighting spirit" prend à la gorge les stéphanois.
Or, à la surprise générale, c'est Sainté qui ouvre la marque à la 14e minute: touche effectuée par Richard Tylinski vers Domingo qui passe à Mekloufi. L'intérieur droit de l'ASSE fait semblant en plusieurs occasions de vouloir se débarrasser du ballon pour, finalement, décocher de 20 mètres un tir qui cloue le gardien Nilven sur sa ligne.



Rachid Mekloufi impressionne les Écossais d'entrée de jeu grâce à un but spectaculaire


Stupeur sur Ibrox Park: cette équipe de bleus, bien que verts, vient de se déniaiser d'un coup d'un seul. Mais les Rangers vont rester maîtres dans leur temple. En effet, 5 minutes plus tard, ils égalisent par le "buffle" Kinchenbrand.
Snella sent bien que la reprise va être compliqué mais ses consignes ne sont pas suivies d'effets. Juste après la mi-temps, l'ailier droit Scott exploite une hésitation de la défense stéphanoise: 2-1

Peu après, Richard Tylinski se blesse au genou et ne peut plus tenir sa place. Problème: à cette époque, les changements ne sont pas autorisés. Afin de ne pas handicaper son équipe, il s'exile sur l'aile gauche pour jouer les utilités. Saint-Etienne, qui joue pratiquement à 10, résiste tant bien que mal mais encaisse un dernier but par Simpson en fin de match.

Malgré cette défaite, les Stéphanois ne perdent pas confiance à l'image de leur entraîneur, Jean Snella, qui estime que '"ur le terrain plus large de Geoffroy-Guichard, les Écossais seront moins à l'aise"
Rendez-vous le 25 Septembre pour la revanche...



Alex Scott, le second buteur des Glasgow Rangers ce soir-là


Ils ont dit
Robert Herbin: "Je n'ai pas vécu sur le terrain ce premier rendez-vous de l'histoire européenne de l'ASSE mais j'ai constaté, alors que je venais d'arriver au club, que la jeune équipe stéphanoise avait davantage manqué d'expérience que de talent pour contrarier l'agressivité de l'un des ténors européens de l'époque"

Rachid Mekloufi: "Je me souviens qu’il y avait une ambiance de folie. Je n’avais jamais joué devant autant de spectateurs, il y en avait peut-être 80.000. J’avais été impressionné par cette foule hurlante. Le jeu très viril des Écossais m’avait également marqué. Ils ne vous laissaient pas respirer, ils vous bouffaient ! On a perdu mais j’ai ouvert la marque. C’est vrai que mon but était assez beau. On me donne un ballon, je suis à trente mètres. Comme je ne sais pas quoi faire de ce ballon, je tire et ça va juste dans la lucarne. Je crois que ça a enlevé la toile d’araignée. Ce but merveilleux est resté ancré dans mon esprit. D’ailleurs, j’ai une photo de ce but chez moi"



La Une de l'Équipe du lendemain


Le Saviez-vous ?
- Au match retour, les Verts seront à deux doigts de réussir l'improbable exploit: ils s'imposeront 2-1, insuffisant pour renverser la tendance mais suffisant pour bâtir le début d'une grande histoire européenne

- Avec 81.000 spectateurs (on imagine l'ambiance), ce match constitue la plus grosse affluence jamais vue pour un match de l'ASSE en Coupe d'Europe. Seul le match ASSE-Milan en Coupe Latine (ancêtre amical de la C1) disputé quelques mois plus tôt à Madrid aura vu une affluence plus importante (100.000 spectateurs à Santiago Bernabéu)

- Rachid Mekloufi inscrit le premier de la longue série de buts inscrits par l'ASSE en Coupe d'Europe. Pourtant, il ne récidivera qu'une seule fois et 7 ans plus tard, à l'occasion d'un 16e de finale face à la Chaux-de-Fonds en 1964.

- Les Glasgow Rangers n'iront pas beaucoup plus loin dans la compétition: ils seront balayés au tour suivant par le Milan AC de Schiaffino et Trapattoni (défaites 1-4 puis 2-0), futur finaliste malheureux face au Real Madrid

- Les Verts reviendront à Ibrox Park en 1975 pour le 8e de finale retour de la C1 1975-76. Cette fois, pas de cadeau: déjà vainqueurs à Geoffroy-Guichard sur le score de 2-0, les stéphanois s'imposent 2-1 et se qualifient pour le mythique quart de finale contre Kiev.

- Si la ville de Glasgow est restée associée à l'ASSE dans l'imaginaire collectif, ce n'est pas à Ibrox Park que les Verts chuteront face au Bayern en 1976 mais à Hampden Park, avec ses maudits poteaux carrés...

par CURKO76, le 04/09/2017

Ephéméride du 4 Septembre


A venir

26/11/2017 12:00

[U17] ASSE - Saint-Priest



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com