home

Une défaite pleine de promesses

Pilou83 23/01/2018
bookmark bookmark
share share

Malgré une deuxième défaite consécutive en championnat, les Verts se sont un peu rassurés lors du match à Nice, surtout défensivement.


Il est difficile de positiver après une défaite, surtout pour une équipe en manque de points. Et pourtant, comme les Stéphanois ont subi une vingtaine de tirs lors de chacun des derniers matchs, c'est rassurant de perdre seulement 1-0, en concédant très peu d'occasions à l'adversaire. Encore mieux, c'est l'ASSE qui s'est montrée plus dangereuse et la défaite est plus la conséquence du manque de réalisme offensif que de la fébrilité défensive aperçue lors des derniers matchs.
 
 
Cette capture des ballons touchés, faite sur le site whoscored.com, montre très bien quelle équipe a été présente dans la surface adverse lors de la première période :
 
 
Les Verts (en bleu) attaquaient de droite à gauche - Nice (en orange) a touché seulement deux fois le ballon dans la surface stéphanoise... et pourtant le score à la mi-temps était de 1-0 en sa faveur.
 
 
 
L'inhabituelle solidité défensive montrée par les Verts mérite qu'on la regarde plus en détail. Pour y arriver, le staff stéphanois n'a pas fait le choix de mettre plus de défenseurs (défense à 5). Plus que ça, l'ASSE n'a même pas utilisé une sentinelle, un joueur entre les deux lignes de 4, prêt à combler les espaces. Le système de jeu a été un 4-2-3-1 on ne peut plus classique, qui se transforme dans un 4-4-2 en phase défensive :
 
 
La clé de la défense des Verts a été dans le rôle partagé par Beric et Cabella. Comme l'organisateur du jeu niçois était le milieu défensif (leur sentinelle), il fallait l'empêcher de jouer : le bloc de deux lignes de 4 Stéphanois a fait le reste. Pour mieux comprendre, un exemple qui commence à la 16e :
 
 
Les défenseurs niçois combinent et cherchent le milieu défensif. La ligne de 4 milieux stéphanois est en place, Beric et Cabella n'en font pas partie, ils pressent le milieu qui envoie en catastrophe vers son gardien. La relance se fait avec un défenseur central...
 
 
... vers lequel Beric court pour le presser. Pendant ce temps, Cabella prend en charge le milieu défensif :
 
 
Le jeu de Nice ne peut pas avancer dans l'axe, ni avec le latéral de ce côté, pris par Ntep, alors le ballon est de nouveau renvoyé au gardien, qui relance avec l'autre central :
 
 
C'est Cabella qui y va pour le presser, pendant que Beric court pour marquer le milieu défensif. Ainsi, quand le latéral niçois reçoit le ballon... 
 
 
... Beric est juste à côté de l'adversaire et l'oblige à dégager de nouveau en catastrophe vers l'arrière. Le ballon est récupéré par les défenseurs... 
 
 
... et Beric et Cabella échangent de nouveau leurs rôles : le premier va au pressing et le deuxième à côté du milieu défensif. Ainsi, quand le latéral droit est de nouveau servi...
 
 
... la seule option qu'il a c'est le jeu long, en profondeur pour l'avant-centre. Qui perd son duel contre Lacroix, comme pendant tout le match. 
 
 
 
Une grosse discipline tactique pour les Verts, qui ont laissé le ballon aux adversaires, tout en les empêchant de développer leur jeu - notamment en ne laissant pas le milieu jouer vers l'avant. Le choix tactique a été pertinent, mais ce n'est pas une surprise avec le staff stéphanois. Ce qui est surprenant, par contre, c'est son application par les joueurs, qui se sont montrés impliqués et qui ont tout simplement fait ce qu'il fallait faire. Rassurant pour la suite.

 

 

Licence Creative Commons Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

 

 

Potins
23/09 08:53
Tout simplement dégueulasse !
23/09 08:35
De la réussite pour Loïc
23/09 08:18
Les kops au top
23/09 07:56
Nordin prêt à jouer la prolongation
22/09 23:19
Pour Mercadal, c'est normal
22/09 23:18
Une belle soirée un peu gâchée pour Gasset
22/09 23:03
Corgnet s'est débloqué
22/09 22:48
U15 : veni, vidi, vici à Annecy
22/09 22:31
Une boulette et des tripes
22/09 20:56
Défaite à Colomiers : rageant mais encourageant !
Articles
22/09/2018
C'est Caen le bonheur ?
20/09/2018
Compan : "Toujours supporter des Verts"
16/09/2018
Un sentiment de déjà vu
14/09/2018
Sandjak a dit
13/09/2018
Paris Blues ?
13/09/2018
Bathenay : "Les poteaux carrés sont bien conservés"
11/09/2018
Mastres & Compagnie n°151 : Kishizo
05/09/2018
Un puzzle à résoudre
01/09/2018
Yannis vu par Idriss
01/09/2018
La Somme de toutes les peurs

Partager