19 août 1961 : Naissance de Frédéric Antonetti   8°/11°
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Du mal à passer par les côtés

Les Verts n'ont pas réussi à trouver la faille dans la défense de Manchester United - la faute à un manque d'envie, à une différence de niveau ou à une tactique défensive adverse très efficace ?

Le sort de la double confrontation contre le club le plus riche du monde a été décidé dès le premier match, voire dès les premières 45 minutes, quand les Verts ont fait jeu égal et ont même surpris leurs adversaires, sans concrétiser. Les chances de qualification restaient purement théoriques avant le coup d'envoi du deuxième match, mais elles ont été complètement anéanties après un quart d'heure et le but de Mkhitaryan. C'était le scénario idéal pour Mourinho : tuer tout espoir et se contenter ensuite de gérer et de contenir les attaques stéphanoises. Et la tactique défensive qu'il a mise en place pour nous bloquer a été assez particulière et mérite un détour.
 
Elle est mieux illustrée à travers un exemple : à la 28ème, un dégagement de Ruffier est prolongé de la tête par Saivet jusqu'à Hamouma, qui reçoit le ballon même si'il est bien pris par son défenseur :
 
 
Hamouma redonne à Saivet, qui joue avec Veretout...
 
 
... qui envoie plus loin à Pogba pour lancer une attaque sur le côté gauche. Il n'y a pas de déséquilibre, dans le couloir KMP est bien pris par son défenseur, le milieu excentré coupe la course de Pogba et dans l'axe les milieux axiaux adverses sont au marquage des nôtres. 
 
 
Pogba joue avec KMP, qui revient vers l'axe, puis en arrière avec Veretout qui ouvre sur la droite pour la montée de KTC. Grâce à cette montée (qui laisse derrière Perrin tout seul avec Ibrahimovic !), on a une belle attaque stéphanoise en place :
 
 
Saivet et Hamouma ont interchangé, le premier est pris donc par le latéral et le deuxième par un milieu axial, Pajot est toujours suivi par son adversaire et le troisième axial adverse attend Veretout. KMP s'est positionné à côté de Beric dans la défense centrale, Malcuit et Pogba sont très excentrés. Bref, la montée de KTC amène du surnombre sur le côté droit...
 
 
... mais il ne joue ni dans le couloir pour Malcuit, ni en appui sur Saivet, il essaye une passe difficile pour KMP, interceptée par le latéral. Heureusement que Pogba intercepte la relance de son petit frère...
 
 
... et l'aîné peut relancer l'attaque, mais en montant avec le ballon vers l'axe - Pajot prend ainsi sa place en tant que latéral. Pogba s'appuie sur Beric qui joue en retrait avec Veretout... 
 
 
... qui ouvre de nouveau à droite, pour Saivet. Sur la capture précédente on voit bien le positionnement de nos trois axiaux (Pogba et Pajot ont interchangé) et la ligne des trois axiaux adverses qui les attendent. Saivet choisit lui aussi de ne pas écarté dans le couloir de Malcuit, mais de rester dans l'axe, en cherchant une solution : 
 
 
Sauf que c'est chose impossible. Il ne peut pas trouver Hamouma ou Beric, ils sont bien cachés derrière le rideau des milieux adverses. Il n'a aucune solution proposée dans le couloir gauche, pourtant très libre - KMP serre vers l'axe aussi, Pogba (en position de milieu) ne s'écarte pas et Pajot (en position de latéral) ne prend pas le couloir, préférant rester derrière avec Perrin et KTC pour surveiller à 3 le seul avant-centre adverse. Saivet revient via Pogba vers Veretout...
 
 
... qui ouvre enfin vers Malcuit, près de la touche. Le problème est que notre latéral est tout seul, a son adversaire direct devant lui est que des joueurs adverses à proximité. Il essaye une passe pour un appel de KMP, mais elle est interceptée et les Anglais peuvent partir en contre.


Lors de cette action on a pu voir comment l'axe du terrain était bien contrôlé par les milieux axiaux adverses, très en bloc, très disciplinés, qui empêchaient le jeu vers les attaquants. Dans ce contexte, la question qui se pose est pourquoi on n'a pas écarté sur les côtés, pourquoi on n'a pas étiré le bloc adverse, ces trois milieux, histoire de créer de la place entre eux ? Il est probable que c'est pas nos joueurs qui n'ont pas voulu le faire, mais qu'ils ont été "poussés" vers l'axe par l'adversaire - Perrin le reconnaissant à mi-mots après le match. Si on regarde rapidement une autre attaque, une grosse dizaine de minutes plus tard, le jeu est envoyé de la droite vers la gauche, de Malcuit, en passant par Veretout, KTC et Pajot, jusqu'à Pogba :
 
 
Notre latéral n'est pas décalé dans son couloir, il n'est pas tout seul et a son adversaire direct devant lui. On ne s'attend pas qu'il crée le danger sur son côté, mais la manière dont la défense adverse se positionne est significative :
 
 
Le latéral adverse serre très bien KMP, pour dissuader toute tentative de combinaison dans le couloir. Le milieu latéral positionne son corps pour orienter Pogba vers l'axe, là où deux milieux axiaux l'attendent, tout en lui fermant les possibilités de passe - passe qui serait impossible, vu le mauvais positionnement de Saivet, Hamouma et Beric, tous les 3 cachés derrière par ces deux milieux. Par un "simple positionnement", le bloc anglais nous a poussé à jouer moins dans les couloirs et plus dans l'axe, là où on était attendus et où la qualité de leurs milieux empêchait toute offensive construite.
 
 

Conclusions

 

Portée par le large score du match aller, ainsi que le but rapide qui a détruit tout espoir, l'équipe de Mourinho a préféré défendre. Comme les Verts n'avaient plus les jambes, ni le moral de tout renverser, ils n'ont rien pu faire, mais leur tâche était rendue très difficile par cette tactique défensive extrêmement efficace et bien appliquée, qui a donné l'impression que les Stéphanois étaient impuissants en attaque. Le coach adverse ne faisait pas preuve d'arrogance en disant après le match qu'on aurait pu jouer pendant des heures sans que le score évolue. Il n'y a pas de honte à avoir à perdre contre une meilleure équipe et la défense de Manchester a été largement supérieure à ce que notre attaque pouvait proposer lors de ce match. Mais il ne faut pas oublier que c'est en se frottant au meilleurs qu'on progresse... Maintenant il faudra se donner l'opportunité de le faire de nouveau.

 

 

Licence Creative Commons Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

 

 

 

 

 

par Pilou83, le 24/02/2017


A venir

19/08/2017 20:00

ASSE - Amiens



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com