26 septembre 1998 : ASSE 3-0 Wasquehal  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 12 Septembre

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

12 septembre 1981 : ASSE 4-0 OL

Des buts, du spectacles, des recrues efficaces et du lyonnais en terrine. Ah dans le temps, on savait comment les traiter, les banlieusards...

La feuille de match
Samedi 12 septembre 1981 - Championnat de France de D1 - Stade Geoffroy-Guichard
9e journée: ASSE 4-0 OL
Spectateurs: 19.777 - Arbitre: J. Ferrari

Buteurs: R. Noguès (1e, 83e), M. Platini (12e), B. Nielsen (38e)

ASSE: J. Castaneda - P. Battiston, B. Gardon, C. Lopez, G. Janvion (P. Millot, 46e) - J.L. Zanon, J.F. Larios, M. Platini - J. Rep (L. Roussey, 71e), B. Nielsen, R. Noguès. Entraîneur: Robert Herbin
OL: S. Topalovic - B. Boissier, J.M. Furlan, A. Ferri, A. Olio - J. Fréchet, A. Moizan, S. Chiesa - A. Emon, S. Nikolic, D. Lubin. Entraîneur: Jean-Pierre Destrumelle



Les faits du match
Pour ce 61e derby de l'histoire, les Verts ont un sérieux avantage: ils sont champions en titre, possèdent un effectif de grande qualité (Platini, Rep, Battiston entre autres) et reçoivent à Geoffroy-Guichard. Au vu de l'opposition assez faible, tout est réuni pour assister à un carton stéphanois.

Et les 20.000 spectateurs du Chaudron ne vont pas être déçus: face à un Olympique Lyonnais mauvais comme on l’aime, la recrue stéphanoise Raoul Noguès prend appui sur Benny Nielsen et ouvre le score dès la 20e seconde de jeu grâce à une bévue de Topalovic. Le quart d’heure de jeu n’est pas encore atteint que Michel Platini double déjà la mise en deux temps après une nouvelle bourde du portier lyonnais.
Ce même Platini expédie l'un de ses maître coup-francs sur le poteau quelques minutes plus tard.



Benny Jorgen Nielsen triple la marque en fin de première période (photo le Progrès)


Pour faire bonne mesure, l’autre recrue de l’intersaison, Benny Nielsen, plie définitivement la rencontre en y allant de son but personnel peu avant la pause: sur un tir contré de Platoche, l'attaquant danois surgit et marque en force. Cerise sur le gâteau, Raoul Noguès a le bon goût d’en rajouter une couche en fin de match sur un centre de Patrick Battiston.

Ah quelle belle époque...



Topalovic en grande difficulté face à Larios (photo le Progrès)


Ils ont dit
Joël Fréchet: "Perdre un derby aussi largement, c'est un peu la honte. Mais à la fin du match, Michel Platini est venu me féliciter. Il m'a dit: "Continue comme ça, tu feras une belle carrière. Mais laisse les shorts tranquilles !". C'est vrai que je m'étais un peu accroché. J'étais tellement fier qu'il vienne me parler..."

Slobodan Topalovic: "J'ai fait deux fautes d'entrée apparemment inexplicables. Je ne tiens pas à me disculper pour ces deux erreurs, mais je n'avais jamais vu un ballon de la sorte. J'avais l'impression qu'il était en plastique: impossible à contrôler."

Alain Moizan: "Nous avons reçu une belle leçon"




Le Saviez-vous ?
- Malgré une victoire 9-2 face au FC Metz lors de la dernière journée, l’ASSE finira deuxième du classement, à un petit point du champion monégasque. Les vilains Lyonnais, termineront à leur place, la 16e du classement.

- Saison des actes manqués en Coupe pour l'ASSE: champions en titre, les Verts n’avaient pu passer l’obstacle berlinois lors du premier tour de la Coupe d’Europe des Clubs Champions quelques jours plus tôt. En fin de saison, ils manqueront également l’occasion de décrocher une septième Coupe de France lors d’une finale à rebondissements perdue aux tirs aux buts face au PSG.

- Au match retour, les Verts s'imposeront 1-0 sur un but de Jean-Louis Zanon. Comme cà, pas de jaloux ! Mais la saison 1981-82 est aussi celle de la caisse noire. Cette sinistre affaire éclatera le 1er avril (!) 1982 et conduira le président Rocher à démissionner le 17 mai de la même année. 

- A 15 ans et 11 mois, le joueur lyonnais Joël Fréchet devient lors de ce match le plus jeune joueur de l'histoire du derby. On est pas prêt de voir un tel record battu de sitôt...

- Le milieu défensif lyonnais Alain Moizan rejoindra les Verts dès la saison suivante. Il croisera sur l'A47 Philippe Millot qui effectuera le chemin inverse en s'engageant avec l'OL pour une saison. Jean-François Larios ira également faire une pige entre Rhône et Saône en 1984.



Zanon et Olio au coude à coude dans un duel digne du derby (photo le Progrès)

par oswaldo, le 12/09/2017

Ephéméride du 12 Septembre


A venir

30/09/2017 18:00

[Nat3] Vaulx-en-Velin - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com