23 novembre 2002 : Aurillac 3-1 ASSE - 7e tour de Coupe de France  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Bouhazama : "On a perdu deux points"

Ancien entraîneur des U19 de l'ASSE et actuel directeur du centre de formation du SCO, Abdel Bouhazama nous livre son analyse du nul concédé par les Verts face aux Angevins.

Comment as-tu vécu ce match nul entre Sainté et Angers ?

 

J’ai pu le regarder car je n’avais pas de match ce week-end. J’étais un peu inquiet de voir les Verts ouvrir le score après moins d’une minute de jeu. On aurait pu craindre le pire. Mais le SCO a vite et bien réagi. J’ai trouvé qu’Angers a fait une première mi-temps très intéressante, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas fait une mi-temps aussi convaincante. Le début de seconde période a été marquée par un fait de jeu, l’expulsion de Vincent Pajot. On aurait pu penser que ça allait être plus facile pour nous mais ça a été tout le contraire. Saint-Etienne a redoublé d’efforts, a fait preuve de solidarité. Il a fallu veiller au grain pour ne pas se faire contrer par l’ASSE. On a voulu la victoire, sans un grand Ruffier et un bon Perrin on aurait pu la décrocher. Saint-Etienne a eu aussi de la chance en étant sauvé trois fois par la barre transversale.

 

L’entrée de Jo Bamba nous a perturbés, il nous a posé pas mal de problèmes. On sait qu’il faut le surveiller comme le lait sur le feu. Avant la rencontre, on aurait signé des deux mains pour prendre un point. Mais vu la physionomie du match et toutes les occasions qu’on a eues, je pense qu’on a perdu deux points. Maintenant, ça va être difficile cette année de gagner à Geoffroy-Guichard. On a vu de belles vertus stéphanoises, de la solidarité. Par moment les Verts ont proposé de belles séquences. Nous aussi au SCO on a affiché une belle prestation collective. C’est dommage qu’on n’ait pas su convertir nos occases. Avec beaucoup d’humilité, ça aurait pu finir à 3-1 ou 4-1 pour nous. Allez, 4-2 car je n’oublie pas la belle frappe de Jo. A titre personnel, je trouve ça bien ce petit match nul. Loïc Perrin a reconnu qu’on aurait mérité de gagner. On affiche de belles intentions dans le jeu. Avant on ne voyait en nous qu’une équipe athlétique avec Cheik Ndoye. Je trouve que le SCO a rendu une très belle copie en termes de jeu dans le Chaudron.

 

Certains semblent avoir découvert qu’il y a de vrais joueurs de foot à Angers.

 

Sans doute, il y a parfois encore quelques clichés sur le jeu angevin mais c’est en train de changer et la prestation de dimanche à Geoffroy-Guichard va y contribuer. On ne peut pas réduire le SCO a une simple équipe athlétique. Il y a une volonté de produire du jeu, Stéphane Moulin et son staff travaillent en ce sens déjà depuis la saison dernière. Cheikh Ndoye est malheureusement parti mais ça a permis à d’autres joueurs aux qualités différentes de s’affirmer dans l’équipe et de prendre des responsabilités dans le jeu. Je pense à des garçons talentueux comme Thomas Mangani, Baptiste Santamaria. On avait l’étiquette « Cheikh Ndoye athlétique ». Mais pour mettre les ballons il fallait un fond de jeu. Si on avait beaucoup de coups francs et de corners, ce n’était pas le fruit du hasard.

 

C’est vrai qu’aujourd’hui on est en train de changer cette image mais ce sont surtout les médias qui sont en train de changer. Ils se rendent compte qu’on a une équipe qui joue au football. Mais il faut toujours être deux pour voir un beau match de football. Quand je vois Stéphane Ruffier prendre les risques de relancer au pied sur du jeu court pour repartir de derrière, ça dénote une volonté de jouer, d’appliquer les consignes d’Oscar Garcia. Moi je trouve ça plaisant d’essayer de repartir de derrière. J’ai vu une équipe de Saint-Etienne qui a essayé de produire du jeu, n’y est certes pas toujours arrivée mais a pris des risques. De notre côté on a aussi été joueurs, on n’a pas attendu les Stéphanois en bétonnant. C’est intéressant. Ça aurait pu finir à 2-2 ou 3-3. Bon, au final, ça a fait 1-1. En tant qu’ancien stéphanois et actuel angevin, ce résultat me convient.

 

Qu’est-ce qui t’a plu du côté stéphanois hormis la solidarité ?

 

Déjà il faut souligner une nouvelle fois la performance de Stéphane Ruffier. L’ASSE a un très grand gardien, et ça ne date pas d’aujourd’hui. On peut dire qu’il a en grande partie fait gagner le point à son équipe dimanche après-midi. J’ai beaucoup aimé la prestation de Rémy Cabella. Ce joueur va vraiment faire beaucoup de bien à l’ASSE, il a tout pour être le dépositaire du jeu. Il a apporté une très belle touche technique à un collectif intéressant depuis le début de saison. Le petit Ronaël Pierre-Gabriel a fait une petite erreur sur le pénalty mais ensuite il n’a pas démérité. J’ai apprécié bien sûr la prestation de Loïc Perrin. Au-delà de ses qualités de joueur, il a su avec son expérience remobiliser tout le monde, surtout à dix contre onze. Il a joué pleinement son rôle de capitaine, a dû parfois calmer ses partenaires, Bryan Dabo par exemple. Il a su aussi les encourager. Avant de se faire exclure, Vincent Pajot n’a pas été inintéressant.

 

Romain Hamouma a eu quelques fulgurances avant d’être rattrapé par ses pépins physiques et remplacé à la pause. L’entrée de Jo nous a fait du mal. Sa vitesse et sa percussion nous a un peu déstabilisés. Jo a été extraordinaire les six mois qu’il a passés avec nous à Angers. J’étais content pour nous qu’il ne soit pas titulaire dimanche quand on voit tout ce qu’il a apporté en seconde période. J’ai apprécié aussi l’entrée de Habib Maïga. Il est intéressant. J’ai également découvert Diousse. On sent que c’est un garçon qui a un gros potentiel mais il faudra être patient avec lui. Je pense qu’il est en manque de repères et de temps de jeu. Ce qui me plaît aussi à l’ASSE c’est qu’il y a aussi un banc. Un garçon comme Ole Selnaes par exemple n’a pas joué alors que c’est un joueur de qualité. A Sainté, tu sens que les remplaçants ont les qualités pour être titulaires. J’ai le sentiment que la mayonnaise est en train de prendre entre les anciens et les jeunes. Il ne faut pas que Loïs Diony se mette à douter par manque de confiance. J’espère aussi que Romain Hamouma ne va pas rechuter trop souvent car c’est un joueur très intéressant.

 

Yoann Andreu, qui s’est pété deux fois les croisés comme Loïc, a réalisé une belle prestation dans son ancien jardin !

 

Oui, et il ne faut pas oublier de dire que lui aussi est un produit de la formation stéphanoise. Il confirme aujourd’hui tout le bien qu’on pensait de lui et tout le potentiel qu’il avait. Il a souvent joué de malchance avec ses graves blessures. Mais il s’en est remis en montrant beaucoup de force de de caractère. Quand on se fait les croisés, on dit souvent qu’il faut le temps égal au temps d’arrêt pour retrouver la plénitude de ses moyens physiques. Moi qui le côtoie à Angers, je vois un garçon épanoui, un père de famille qui a une petite fille de quatre ans. Je trouve qu’il arrive à maturité chez nous. Je pense qu’il n’a pas fini de nous surprendre. Dimanche il a fait vraiment une belle partie à l’image du SCO d’Angers. Yoann est en confiance, il est en train de s’installer sur ce côté gauche.

 

On oublie que c’est un joueur encore assez jeune.  Je crois que c’est Alain Perrin qui l’a fait débuter chez les pros mais il n’avait que 19 ans à l’époque. Il en a 28 aujourd’hui. Yoann a franchi un palier dans la maturité. Je le sens bien dans sa tête. Yo est en pleine bourre. Il est rarement pris sur son couloir et n’hésite pas à apporter offensivement, comme on l’a encore vu dimanche après-midi. Pour en avoir discuté avec lui lundi en marge de la présentation de l’effectif au château d’Angers, il est content de son match à Sainté. Quand tu reviens chez toi, dans ton club formateur, devant ton ancien public, parfois t’es pris par les émotions. Je trouve qu’il a bien géré tout ça. Il appréhendait quand même ce match mais il l’a maîtrisé avec sérénité malgré la très rapide ouverture du score des Stéphanois.

 

Merci à Abdel pour sa disponibilité

 

par aloisio, le 12/09/2017


A venir

24/11/2017 20:45

ASSE - Strasbourg



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com