24 octobre 1968 : Naissance de Giovanni Bia  24 octobre 1966 : Naissance de Christophe Lagrange  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Echec de rattrapage en cours de match

La deuxième défaite de la saison pour l'ASSE passe moins bien que la première, le résultat étant moins inquiétant que le manque de maîtrise affiché par les Verts.

Le match contre Rennes d'il y a une semaine a été remarquable par l'adaptation tactique des Verts tout au long de la partie. En passant par plusieurs systèmes et en repositionnant ses joueurs, le staff stéphanois avait réussi à trouver comment rendre son équipe dangereuse. Le match à Troyes y ressemble partiellement, mais seulement d'un point de vue réajustement tactique et replacement des joueurs. Les changements tactiques effectués pendant le match ont semblé plus désespérés que réfléchis et ont surtout été moins efficaces. Le résultat laisse donc un goût amer : une défaite, contre un promu longtemps en infériorité numérique, et aucune certitude tactique acquise à la fin. Mais avant de tirer des conclusions, regardons de plus près l'évolution tactique de l'ASSE tout au long de ce match. 
 
 

4-2-3-1 : Cabella en 10, Hernani à droite, Bamba avant-centre

 
A partir du 11 de départ on pouvait facilement imaginer des Verts alignés en 4-3-3 avec Cabella et KMP sur les ailes et Diousse, Pajot et Hernani en milieux axiaux. Cependant, ça a été très vite évident que Hernani était censé jouer en milieu droit et Cabella dans l'axe, dans une espèce de 4-4-1-1 :

 
 
 
Les positions des joueurs changent avec le ballon et pour mieux comprendre l'animation stéphanoise, regardons une action de bout en bout, avec un départ de Ruffier à la 24ème :
 
 
La sortie de balle est propre (Troyes ne faisait pas de pressing), KTC donne le ballon à Diousse, qui envoie le jeu sur le côté droit. Bamba décroche et Cabella prend sa place d'avant-centre. Hernani, se projette dans l'espace laissé par Bamba. Dès que la passe de Diousse est partie, Janko commence son sprint - combiné avec l'appel de Hernani, ça offre plusieurs solutions à Bamba. Malheureusement, ce dernier est indécis et prend son temps (4 secondes), avant de rendre le ballon à Diousse :
 
 
Finalement Janko reçoit le ballon, Cabella, Hernani et Bamba sont tous sur le côté pour l'aider... mais ni lui, ni Diousse n'ont le courage d'essayer une passe ou un dribble et ils se passent le ballon pendant 10 secondes :
 
 
Il faut remarquer que leurs coéquipiers étaient bien enfermés par le bloc troyen, qui avait coulissé de ce côté - les joueurs les plus éloignés étaient à quelques mètres de l'axe du terrain. Quand un bloc défensif est bien serré d'un côté, le jeu est de passer de l'autre, ce que Diousse fait en passant par KTC...
 
 
... qui joue en retrait avec Ruffier ! Le temps que le ballon arrive à Pajot, venu relayer à gauche, le bloc adverse avait déjà coulissé (on voit la position axiale du milieu latéral opposé) :
 
 
Si c'est finalement fermé de ce côté, on rechange - via KTC et Perrin :
 

Cabella avait décroché (dans une position de 8) et Hernani avait pris sa place entre les lignes (dans une position de 10). Le ballon suit le trajet naturel et Janko est lancé dans son couloir - un changement de côté joue vite, un décalage bien préparé... jusqu'à la dernière passe, qui est trop forte et va directement en touche.

Cette action est représentative de la 1ère période stéphanoise - certains joueurs ont beaucoup bougé pour proposer des solutions et ainsi des décalages ont pu être créés, surtout sur le côté droit (en tout début et en fin de cette action, par exemple). Et tout a été gâché par des transmissions lentes, peu inspirées ou parfois tout simplement imprécises.

 
 

4-4-2 : Cabella à gauche, Hernani à droite, Bamba avant-centre

 
Changement tactique à la pause, KMP - cantonné dans un rôle d'ailier bien excentré sur le côté le moins utilisé - sort pour laisser la place à Söderlund. Une réorganisation tactique possible était de passer Bamba en ailier (à la place de KMP), mais le choix a été fait de jouer avec deux avant-centres et de décaler Cabella à gauche. Voici un exemple à la 51ème :

 
Janko avance avec le ballon de son côté et combine avec son "milieu excentré", Hernani. Celui-ci sort dans l'axe pour Diousse et cette fois-ci le jeu est vite et proprement envoyé vers le côté opposé : 
 
 
Cabella attend le ballon là-bas, Bamba et Söderlund se trouvent dans l'axe, Hernani se place comme un vrai ailier sur cette phase de possession (un peu à l'intérieur vu que son latéral est très haut). RPG fait le choix de ne pas donner le ballon à Cabella, qui aurait été en situation de un-contre-un avec le défenseur...
 

... et il décide de revenir dans l'axe, où Diousse essaye un ballon en profondeur intercepté par la défense. En plus de voir le positionnement des joueurs offensifs stéphanois, cette action nous permet de souligner le changement de côté réussi... et le mauvais choix de RPG. Même pas 2 minutes plus tard, les Verts effectuent le même type d'action, Cabella reçoit le ballon, réussit à passer le défenseur et son centre en retrait est repris par Hernani pour l'égalisation...

 

4-4-2 : Cabella à gauche ou relayeur, Hernani relayeur, Bamba avant-centre ou à gauche

 
61ème, nouveau changement tactique, Diousse, milieu axial, sort et Hamouma entre. La réorganisation tactique est plus évidente, c'est Hamouma qui passe ailier droit et Hernani en milieu axial. On peut toujours parler de 4-4-2 (Bamba et Söderlund en pointe), mais parfois Cabella quitte son aile gauche pour jouer en 10 et Bamba se décale sur ce côté. A titre d'exemple, à la 66ème, Cabella est trouvé sur la gauche par RPG :

 
Le bloc adverse est très bas, dans leurs 30m, Cabella peut ainsi traverser toute la largeur du terrain ballon au pied en cherchant une solution de passe. Elle ne vient pas, Söderlund, Bamba, Hamouma et Pajot se plaçant tous dans l'axe :
 
 
Ils sont impossible à trouver par une passe, les milieux axiaux troyens ferment les angles. Cabella donne le ballon à Hernani, qui envoie plus loin sur le côté gauche à RPG :
 
 
Bamba décroche pour lui proposer une solution, mais Cabella prend sa place avec les autres, dans l'axe, couvert par les milieux. Comme Bamba a été suivi par le défenseur, RPG choisit de revenir vers Hernani...
 
 
... qui ne peut toujours pas trouver ses 4 coéquipiers qui sont contents d'attendre le ballon entre les lignes, les uns à côté des autres. Le salut ne peut venir que par les côtés - à droite Janko est tout seul (même si Perrin monte pour proposer une solution - les 9 joueurs de champ troyens étant tous dans leurs 30m), à gauche il y a Bamba en vrai ailier et RPG :
 

Le premier est trouvé, le deuxième fait un appel en profondeur pour attirer le latéral adverse, on a quatre joueurs aux abords de la surface, le centre est la meilleure option... sauf qu'il est complètement raté.

 

4-4-2 : Cabella et Hernani relayeurs, Bamba à gauche

 
Et à la 70ème, un nouveau changement tactique, Diony entre en avant-centre et Perrin sort, blessé. Pajot recule en défense centrale et le 4-4-2 est préservé : c'est Cabella qui recule en position de milieu axial (avec Hernani) et Bamba prend le couloir gauche. L'exemple choisi commence à la 75ème, avec un jeu sur la droite (tout le bloc adverse est serré de ce côté) et un changement de côté proprement fait :

 
RPG reçoit le ballon et il essaye de combiner avec Bamba - un jeu dans le couloir de plus classiques :
 
 
Comme c'est bouché de ce côté, RPG ressort avec Hernani qui rejoue avec sa défense :
 
 
Si sur l'image précédente Hamouma se trouvait très excentré à droite, sur celle-ci il est arrivé dans l'axe. Le bloc troyen a donc été serré vers ce côté et Janko se trouve libre à droite
 

Le ballon n'est pas envoyé de ce côté, mais KTC essaie une passe en profondeur. C'était plutôt bien vu, Hamouma, Söderlund et Loïs Diony se trouvent tous dans l'axe et font un appel en même temps, contre un seul défenseur. Malheureusement, comme un symbole, le ballon arrive sur la tête du défenseur...


 
 

Conclusions

 
Si on veut résumer l'approche offensive stéphanoise lors de ce match, c'est plutôt simple - le jeu est censé passer par les côtés : à gauche avec l'ailier et à droite avec le latéral, son milieu excentré jouant très axial. Tant que les joueurs s'appliquaient lors des changements de côté ou de la circulation du ballon, ça pouvait fonctionner - malheureusement ça n'a pas été le cas souvent. Et même quand ça a marché, il fallait ensuite réussir les centres - secteur de jeu que les Verts ont vraiment raté lors de ce match. Vu le bloc Troyen bas et regroupé, cette approche offensive avait du sens tactiquement - les déchets techniques sont une autre histoire. Par contre, ce qui a moins de sens, c'est de voir tous les efforts entrepris à trouver quel joueur pouvait remplir au mieux chaque rôle. Non seulement on a changé de système en cours de match, non seulement on a fait entrer 3 nouveaux attaquants en 2ème période, mais Cabella, Bamba et Hernani ont été repositionnés partout sur le terrain. Il est tout simplement impossible de créer des automatismes comme ça, donc toujours peu probable de voir les Verts développer un jeu collectif bien huilé.

La trêve internationale arrive au bon moment, il faut espérer qu'elle permettra au staff stéphanois d'avoir des idées plus claires de ce qu'il peut obtenir avec l'effectif actuel. Il est évident que les joueurs ont besoin de temps pour assimiler ce que leur nouvel entraîneur veut - mais leur tâche peut être facilitée si les demandes sont plus simples et ne changent pas si souvent, surtout pas plusieurs fois pendant un seul match...
 
 
 

Licence Creative Commons Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

 

 

par Pilou83, le 02/10/2017


A venir

25/10/2017 21:00

Strasbourg - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com