25 novembre 1951 : Naissance de Johnny Rep  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Hellebuyck, allez les vers !

"J'ai toujours aimé écrire, même du temps où j'étais joueur professionnel. J'étais un des seuls qui ne dormaient jamais le jour du match et lors des mises au vert. Écrire, ça me permettait de prendre de la force intérieure. Ça m'a toujours aidé à avancer. Je me booste par des mots. Je touche à tout quand j'écris. Merci à Poteaux Carrés de publier mon dernier texte dans lequel je prends la défense du football, même si j'ai un peu coupé les ponts avec le ballon rond ! " David Hellebuyck

PENSÉES DE FOOTBALLEUR


Tout a commencé par passion

Sans avoir jamais pensé à l'indemnisation
Débuter tout gamin

Avoir vraiment faim

Passer sa jeunesse à trimer
Mettre toutes les chances de son côté

Pour pouvoir y arriver
Partir loin de ses proches

Dur dur quand plus d'accroches
Des années et des années de labeur

Tous ces gestes appris par cœur

Et tant de litres de sueur
Des hauts, des bas et des blessures
Qui peuvent nous amener à nous casser la figure

Nous mener à l'usure

 
Tous ces enfants si impliqués

Et tant de rêves gâchés
Une dureté pour y arriver

Peu nombreux à percer
Beaucoup de chances

Peu de malchance
Avoir de l'abnégation

En avoir à foison
Le jour où ça a vraiment commencé

La première fois que j'ai enfin foulé
Le gazon de ce stade si convoité

Mon rêve devenait réalité
Entrer dans le football business

Avec toutes ces faiblesses et ces ivresses
Commencer à gagner beaucoup d'argent

En pleine jeunesse un peu déstabilisant


Aime le football

Haine contre le football
On dit que les joueurs

Ne sont que des flambeurs
Que les salaires des footballeurs

Ont bien trop de hauteur
Courir après un ballon

Et gagner autant de pognon
À coup de millions

C'est pour beaucoup prendre les gens pour des cons
Quand on compare ces mercenaires

À tous ceux qui sont dans la misère

En pleine galère
Qui triment toute la sainte journée

Et sont tout juste payés
Y a de quoi être vraiment dégoûté

Ça s'est certifié
On dit que c'est anormal

Vraiment trop de tunes dans ce football

 

Et si c'était votre propre gamin

Entendrait-on le même refrain
Mais ce que tout le monde a oublié

Car bien trop décrié
Le football est puissant

Et très radiant
C'est un milieu très généreux

Bien qu'il fasse beaucoup d'envieux
Il vous apprend la vie

Toutes les catégories, pas de tri
Le football c'est le mixte

La réalité telle qu'elle existe
Mélanger les couleurs

Et égayer nos cœurs
Apprendre sur les autres origines

S'enlever toutes ces doctrines
Mais avec autant d'informations

Faites de trop nombreuses négations
Beaucoup font les comptes

Le football n'est que honte

Époque de tous ces fadas

Des bombes et des attentats
La misère du monde

Nos douleurs profondes

 

Très fier d'être footballeur

Donner tant de bonheur

À l'heure de tous ces malheurs
Envoyer des ondes positives

A recevoir sans alternative
Qui des anciennes générations

À déjà vu de telles ovations
Qui a fait lever la France

Donner tant de délivrance
Partager tellement de joie

Surtout beaucoup d'émoi
Qui a oublié ce splendide été

Quand ZZ a marqué

Fait ce superbe doublé
Ou tout le monde a vibré

Les larmes ont coulé
Les Français se sont tant rassemblés

Nos coeurs se sont embrasés
Surtout pas que les inconditionnés
Football force populaire
Continue à exister

Continue à nous émerveiller
Et surtout ne cesse de nous faire rêver


David Hellebuyck

par aloisio, le 29/12/2016


A venir

26/11/2017 12:00

[U17] ASSE - Saint-Priest



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com