séléctionnez une date pour un autre éphéméride

L'inconstance: une notion que l'ASSE a rendu sienne en accumulant les performances inégales au fur et à mesure des années. La décennie 80 l'illustre à merveille...


La feuille de match
Mercredi 27 juillet 1988 - Championnat de France de D1 - Parc des Princes
3e journée: Matra Racing 3-1 ASSE
Spectateurs: 15.000 - Arbitre: R. Harrel 

Buteurs: E. Francescoli (15e, 29e) et T. Fernier (57e sp) pour le Racing. P. Haon (83e) pour l'ASSE

Matra Racing: P. Olmeta - J.J. Silooy, B. Casoni, J.L. Dogon, M. Bossis - V. Guérin, T. Fernier, R. Umpierrez (M. Milojevic 78e), D. Ginola - E. Francescoli, A. Krimau (G. Buscher 82e). Entraîneur: Arthur Jorge 
ASSE: J. Castaneda - J. Sivebaek (E. Clavelloux 57e), J.P. Primard, A. Geiger, T. Gros - P. Françoise, L. Fournier, G. Clavelloux, P. Haon - P. Tibeuf (E. Mendy 10e), P. Garande. Entraîneur: Robert Herbin



Les faits du match
Fièrement quatrième la saison précédente, l’ASSE entame ce championnat en confiance. Après les deux premières journées du championnat 1988-89, l’AS Saint-Etienne n'est pourtant que 14e du championnat, après un revers à Nice et un match nul à domicile contre Strasbourg.
Le club se déplace alors pour cette troisième journée chez un des favoris du championnat, le Matra Racing de Paris, qui fait figure d’épouvantail avec son effectif pléthorique (Fernandez, Ginola, Bossis, Francescoli, Casoni, etc).

La logique est malheureusement respectée: Enzo Francescoli met la défense stéphanoise au supplice, Pascal Françoise joue au volley dans sa surface et l'ASSE s’incline 3-1, en réduisant le score en fin de match par l’intermédiaire de Haon (photo). Au soir de cette deuxième défaite lors des trois premiers matchs du championnat, l'ASSE est 18e...



Le Saviez-vous ?

- L’ASSE vivra une saison 1988-89 certes décevante mais pas catastrophique. Elle finira 14e, loin des illusions du début de saison...

- Par contre, c'est le début de la fin pour le Matra Racing qui terminera 17e et verra son actionnaire Lagardère (et Matra avec) se désengager du club. Ce retrait condamnera le Racing à la descente de deux divisions d'un coup: sportive d'abord puis financière, le président Piette affirmant ne pas pouvoir boucler le budget nécessaire à la D2. Ayant abandonné le statut professionnel en 1992, le club est retombé depuis dans l'anonymat des championnats amateurs sous le nom du Racing Club de France.

- Enzo Francescoli est un attaquant uruguayen international qui fera par la suite les beaux jours de l'OM et deviendra l'idole du jeune Zinédine Zidane. Sur les 6 buts qu'il marquera face à l'ASSE durant son passage à Paris, il n'aura inscrit que des doublés !

- Le buteur marocain Abdelkrim Krimau retrouve l'ASSE à l'occasion de ce match: il portait le maillot vert lors de la saison précédente. Notons également que le défenseur Maxime Bossis entraînera l'ASSE bien des années plus tard en 1996, à l'occasion d'un derby. Ce sera d'ailleurs son seul et unique match sur un banc de touche !

- Le match retour sera bien plus mémorable que ce triste match aller: les Verts l'emporteront 4-3 dans un Chaudron en fusion malgré l'hiver glaçant.