18 juin 1977 : ASSE 2-1 Reims - Finale de la Coupe de France  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Huard : "Yann a envie, là !"

Tout à l'heure au pied du calvaire
Huard a dit une courte prière
Puis il a repris ses jurons
Et son chemin et sa chanson
Viva M'Vila, vive M'Vila, viva M'Vila !

Tu entraînes depuis l’an dernier les U17 nationaux du QSG. C’est dans cette catégorie d’âge que tu as entraîné Yann M’Vila, qui vient de passer sa visite médicale à l’ASSE et n’attend plus que le feu vert de la FIFA pour signer chez les Verts.
Oui, quand j’entraînais les 16 ans du Stade Rennais, j’ai eu Yann M’Vila comme Kévin Théophile-Catherine d’ailleurs. Vincent Pajot est arrivé après. Je les ai retrouvé ensuite en Gambardella et avec la réserve. J’ai donc entraîné Yann deux ou trois ans.

Es-tu resté en contacts avec lui depuis qu’il a quitté Rennes en 2013 ? (Parasar, Marée Verte)
Oui, on s'est croisé quelques fois, notamment à Rennes quand il revenait voir des matchs.

"Comme tous les joueurs de classe, Yann a un petit quelque chose en plus. Ça ne s'explique pas" avait déclaré Anto en octobre 2011 dans Le Parisien (Anto) M’Vila, il a ce je n'sais quoi, que d'autres n'ont pas, qui nous met dans un drôle d'état ? (Poteau gauche)
(Rires) Je le connaissais, on a joué et gagné la Gambard’. Il m'a mis un but en finale de Gambardella contre Bordeaux sur une frappe lointaine. Une superbe frappe. Moi, j'étais dans tous mes états parce que ça nous permettait de gagner et de prendre un avantage certain sur la finale. Je me souviens aussi du premier match qu'il joue en réserve titulaire, j'avais quelques pros et tout. Mais bon, à un moment donné, il méritait tellement de jouer parce qu’il était impressionnant. Je l'ai même fait jouer son premier match latéral droit, alors que son poste est le milieu de terrain où il a toujours joué. Et il a été l'homme du match. C’est te dire le niveau du joueur. Alors qu'il avait très peu joué mis à part quelques entraînements à ce poste-là, il il avait été capable d'être l'homme du match. Donc ça vous donne un peu l'envergure de ce joueur. Il avait 17 ans à l'époque.

 



Qu’est-ce qu’il avait en plus que les autres ? (Barre transversale)
Il avait déjà une maturité dans l'intelligence de jeu, dans la créativité, dans la qualité de passe, disons du jeu. Il avait un rythme de passe, c'est Fred Antonetti qui l'avait bien dit, au-delà du reste, il avait une passe « Ligue des champions ». Des passes qui surprennent, que lui a vu mais que, voilà, sur le côté on a pas vu forcément. Il est très agressif à la récupération du ballon, il n’a pas peur du duel. Ça a toujours été un homme pour moi, Yann. Il a toujours eu une maturité de jeu. C'est à dire que ce n'est pas une maturité athlétique, parce qu'il n'était pas forcément plus vite que les autres. Mais il avait une agressivité saine.

"A son poste, il y a peu de joueurs de sa qualité en Europe. Il possède la compréhension du jeu de Claude Makelele, la force de percussion de Patrick Vieira et la qualité de passe de Yaya Touré !" avait déclaré Anto dans l'interview susmentionnée. Il ne s’est pas un peu enflammé notre Fredo ? (José)
Non, Yann a tout ça. La qualité il l'a. Fred ne s'est pas trompé. La seule chose que Yann n’a pas su maîtriser, c'est peut-être tout ce qui est venu à ce moment-là, toute la gestion médiatique, toute la gestion de ce nouveau statut. Si on prend uniquement Yann sur le terrain, il a toutes ses qualités-là. Après, il lui a manqué certaines choses pour passer la marche dans un grand club.

C’est dû à des mauvais choix de carrière ? (Aloisio)
Ses choix ont pu jouer, mais il ne les a pas toujours maîtrisés. Quand le Stade Rennais a une proposition du Real de Madrid, qui est énorme, mais que le club est en train de grandir et décide de ne pas le vendre, voilà. C'est ça aussi. Ce sont des choses qu'il maîtrise pas. Après, les événements qui ont entraîné sa suspension en équipe de France, c'est lui qui en est responsable

Il a le sens du but de Vincent Pajot et le sens du placement de Cheikh Mbengue ? (Poteau gauche)
Bon, c’est sûr que ce n’est pas un grand buteur même s'il a marqué en Gambardella, Yann ne frappe pas souvent au but. Il est dans le lancement de jeu, dans les décalages, mais pas à la finition, on ne va pas se mentir. Après, tu taquines Vincent Pajot sur ce point, mais regarde le nombre d'occases, le nombre de courses qu'il fait, c'est peut-être un peu normal qu'il soit moins lucide devant le but. Lui, au moins, il arrive devant le but. Alors que vous avez des attaquants qui n'y vont même pas (rires).

Vincent a mis un super but contre Nantes. Ça t’a surpris ? Nous aussi (Parasar)
Son dernier but était une superbe frappe. Ça m'a surpris, il va plus souvent couper des trajectoires devant le but. Alors souvent, quand il vient de loin et qu'il fait beaucoup de courses, malheureusement, alors qu'il a un très bon jeu de tête offensif, il n’est parfois pas lucide, je l'accorde, devant le but. Parce que c'est un joueur qui fait beaucoup, beaucoup de courses. Mais il ne triche pas. Est-ce qu'il faudrait qu'il triche un peu plus pour faire comme certains joueurs et faire que des stats, en marquant des buts que pour les stats ? Ce n'est pas la mentalité ni l'état d'esprit de Vincent.

Yann marque très peu de buts (6 en 261 matchs) est-ce que plus jeune il prenait sa chance et avait un meilleur ratio (The Smiths)
Nan, il n’a jamais été dans l'attaque du but. Il est capable de transpercer par la passe, ça va être un joueur puissant, mais devant le but, il est plus dans le décalage, à trouver la meilleure solution.

Pourquoi ne marque-t-il pas plus ? Lié à son positionnement sur le terrain ou à de la maladresse face aux buts ? (Marée verte)
C’est lié à son positionnement et à son style de jeu. Ce n’est pas de la maladresse, parce que Yann est un joueur juste.

Yann M’Vila a-t-il la vitesse de Yann Synaeghel et le physique de Yann Dobo ? (Poteau droit)
Yann n’est pas un joueur rapide, c’est plutôt un moteur, il dégage de la puissance. Ce n'est pas un monstre non plus, il a un bon jeu de tête. Mais il dégage de la puissance, sans être le plus rapide. Lui, il n’a peut-être pas forcément beaucoup de qualités athlétiques au-dessus de la moyenne, par contre, il voit tout plus vite, il un jeu de passes au pied que beaucoup n'ont pas. Il est très bon dans le jeu court et le jeu long. Il faut que certains supporters stéphanois dubitatifs quant à sa plus-value revoient les matchs qu'il faisait en équipe de France il y a quelques années. Ils verront quel type de joueur c'est. C'était y a cinq ou six ans, mais bon, ce n’est pas rien !

"Il joue comme s'il avait dix ans de plus" Cette phrase prononcée en octobre 2011 par Anto est-elle toujours d’actualité ? Si c’est le cas ce serait flippant de récupérer un joueur de 37 ans, non ? (Poteau Gauche)
Il est toujours au niveau. Je pense que c'est bien aussi pour Saint-Etienne de faire preuve un peu d'humilité. En parlant de niveau, ce que je vois cette année n'est pas forcément très très haut. Donc je ne pense pas que vous soyez en position pour chambrer sur ces choses-là !

Quel est le point fort du joueur et à contrario son axe d'amélioration principal ? (Marée verte)
Le principal point fort de Yann, c’est son sens du jeu : son orientation du jeu, sa qualité de passe. C’est aussi le leadership qu’il peut dégager dans une équipe. C’est un joueur qui sait prendre des responsabilités. Son axe d’amélioration principal, c’est peut-être sa présence dans les derniers mètres, dans l’attaque du but.

A quel poste est-il le meilleur ? (Le Cantalou, Sempre Sainté) 6 ou 8 ? (Parasar)
Pour moi, Yann est une pure sentinelle. Quand il joue seul en 6, il excelle, avec deux joueurs un peu plus haut, deux relayeurs. Yann est davantage un 6 qu’un 8.

M'Vila tu le vois plus devant une défense à 4 classique ou devant 3 défenseurs centraux ? (la buse)
Il a les qualités pour évoluer dans ces deux systèmes, en fonction du choix de l’entraîneur. Il peut couper les trajectoires défensives si les latéraux jouent haut.

Tu estimes qu’il excelle en sentinelle mais est-il à l’aise également avec un autre défensif. Et pour ce dernier cas il préfère être à droite ou à gauche voire carrément en relayeur devant un mec comme Selnaes ? (la buse)
Yann peut effectivement être associé à un autre milieu défensif. En Gambardella, je le faisais d’ailleurs jouer aux côtés de Vincent Pajot.

Comment organiserais-tu le milieu de terrain de Sainté avec les joueurs actuels et Yann M'Vila pour profiter au mieux de ses qualités et optimiser les complémentarités avec nos joueurs actuels ? (the snake)
Je connais bien Jean-Louis Gasset car j’ai travaillé avec lui quand j’entraînais l’équipe réserve du PSG. J’ai pu ainsi apprécier ses grandes qualités et sa richesse d’analyse. Fort de son expérience et de sa grande connaissance du football, il saura bien sûr trouver les meilleures associations. Dans l’entrejeu, il a des profils différents. Yann M’Vila peut apporter sa très grande qualité de passe. On peut l’associer à Vincent Pajot, qui se projette vite vers l’avant et a un gros volume de jeu, et à un numéro 10, un joueur comme Rémy Cabella, qui est un peu plus dans la créativité. Sur ce que j’ai vu, Hernani semble également avoir cette finesse technique toujours appréciable et utile dans l’entrejeu.

Est-ce judicieux dans le contexte stéphanois de recruter Yann à un poste ou l'effectif est déjà fourni en nombre (Selnaes, Pajot, Dabo, Hernani, Maïga, Diousse), et moins faible en qualité que ce qui se raconte un peu partout ? Le rapport qualité en plus/prix te semble suffisant pour son arrivée, au détriment sans doute d'autres postes où des renforts seraient plus utiles ? (Faiseur de Tresses)
Yann M’Vila est un grand joueur, il peut vraiment apporter un plus à l’entrejeu stéphanois. J’ai le sentiment qu’un Ole Selnaes par exemple manque de puissance et de vitesse d’exécution même s’il a une certaine qualité de passe. Jean-Louis connaît très bien Yann. Il l’a entraîné et vu à l’œuvre une bonne vingtaine de fois en équipe de France. Manifestement, c'est lui qui a œuvré pour qu'il vienne à Sainté. Jean-Louis a sans doute avec Yann un rapport qui dépasse le cadre du terrain, il y a un feeling entre eux depuis qu’ils ont travaillé ensemble avec les Bleus. Jean-Louis sait que Yann peut apporter quelque chose de plus que les autres milieux de terrain stéphanois. Faire signer un joueur de ce standing, ça reste une belle opportunité pour l’ASSE. Jean-Louis a des conceptions de jeu et des conceptions humaines qui collent avec Yann. Maintenant, il n’y a jamais de certitudes dans le football...

Est-ce que Jean-Louis Gasset saura en tirer le maximum ? Il a apparemment pesé dans le fait qu'il vienne à Sainté.
Si tous les deux ont envie de travailler ensemble ce n'est pas pour rien. On connaît Jean-Louis, le passionné, l'amoureux du foot, le fin technicien qu'il peut être. Ça te donne l'image de ce que peut être Yann. Qui se ressemble s’assemble dit-on. Yann est déjà arrivé à Sainté pour passer la visite médicale, je pense qu'il a vraiment envie de rebondir là, à l'ASSE.

Quand tu as récupéré Yann M’Vila en équipe réserve avec Chris Mavinga après leur sanction en 2012 suite à l'affaire des Bleuets, as-tu senti chez lui une remise en question, quel a été son état d'esprit avec les jeunes joueurs que tu entraînais ? Etait-il un guide pour eux, un leader ? (Manu63)
Yann a assumé cette sanction. Il savait qu’il avait déconné et il a fait profil bas. Yann a toujours eu un contact très facile avec les jeunes. Il a toujours été entouré de beaucoup de monde, il a beaucoup d’amis. Même quand il jouait avec les pros, il n’avait jamais coupé le cordon avec les jeunes de la réserve et plus largement du centre de la formation. C’est aussi pour ça qu’il était apprécié au Stade Rennais.

« Partout où il passera, il sera important. Il a un destin international et je ne vois pas qui peut lui prendre sa place en équipe de France » (Anto, Le Parisien, novembre 2011). Qu’est-ce qui s’est passé ? Il n’a pas pu empêcher la relégation de Sunderland en D2, il ne s’est pas imposé à l’Inter de Milan et joue dans un relatif anonymat à Rubin Kazan. Et on ne l’a plus revu en Bleu depuis 2012… (Greenwood, Robby76)
Je pense que Yann s’est mis un peu dans un mauvais tourbillon. Il n’est pas parti au bon moment, il n’était pas dans les meilleures dispositions quand il a quitté Rennes. Peut-être que le club a eu à un moment donné de la déception ou des regrets de ne pas avoir accepté l’offre du Real Madrid qui proposait pourtant beaucoup d’argent. Quand il est parti en Russie, il sortait de blessure. Il a fait son dernier match à Rennes en janvier 2013 et n’a rejoué que fin avril, avec son nouveau club Rubin Kazan, 8 jours après la finale de la Coupe de la Ligue entre Sainté et Rennes…C’est vrai qu’il ne s’est pas imposé lors de son prêt à l’Inter, mais ce n’est jamais évidemment là-bas, ce club était réputé à l’époque pour son instabilité et ses très nombreux mouvements de joueurs. Mais Yann a fait une bonne saison à Sunderland. Ce club voulait le garder, d’autres clubs anglais avaient manifesté de l’intérêt. Je ne sais pas pourquoi il n’est pas resté en Premier League.

Spontanément, j'ai beaucoup de doutes sur la mentalité de ce joueur, sur sa motivation à s'investir totalement dans un club de football, comme le nécessite une arrivée à Sainté, surtout en cette période. Peux-tu me rassurer en quelques phrases ? (Dissident)
Oui, je peux te rassurer. Yann adore le foot. Ça a toujours été un gamin qui adore jouer au foot. C’est un passionné. Sur les à-côtés, il n’a pas été bon mais je pense que ça lui a servi de leçon. A 27 ans, il a emmagasiné de l’expérience tout en ayant encore de belles saisons devant lui. Même s’il gagne très bien sa vie, Yann n’a pas joué au foot pour gagner de l’argent. Pour lui ça reste avant tout un jeu. C’est la passion qui le guide. Même pour faire les saisons qu’il a faites à Rubin Kazan, il faut aimer le foot. Il s’est retrouvé tout seul là-bas. Même quand t’as un beau salaire, ça ne suffit pas. Au bout de trois ou six mois là-bas, t’as envie de rentrer. Mais lui, mine de rien, y est quand même resté assez longtemps. Presque trois saisons.

M'Vila a fait parler dans les médias pour ses frasques extra-sportives : il s'était fait détrousser par une prostituée qu'il avait troussée à Montpellier, il était de la virée nocturne à Paris la veille d'un match décisif avec les Bleuets, il aurait saccagé son appart à Moscou. Yann est-il un mauvais garçon ? (Poteau droit)
Son premier abord, son faciès, ses yeux peuvent un peu faire peur. Yann peut faire peur, c'est juste une façade. L'intérieur c'est un mec très charmant, un mec qui adore le foot. Oui, c'est un charmant garçon. Il a fait des conneries et il est le premier à les assumer, mais en aucun cas, il y a de la méchanceté. Il peut être en réaction parfois quand on lui a voulu du mal, mais ce n'est pas quelqu'un qui attaque, au contraire. C'est vrai qu'il donne l'image de quelqu'un de féroce, mais c'est un agneau et les joueurs avec lesquels il a vécu dans des groupes l'adorent.

On évoque un contrat de deux ans et demi. Penses-tu qu'il puisse s'inscrire dans la durée avec Saint-Etienne ? Ne va-t-il pas être là juste pour six mois, histoire de se faire voir, pour chercher un autre club dans la foulée dans l'optique d'aller encore plus haut, car on imagine qu'il est ambitieux à 27 ans. Saint-Etienne ne serait-il pas qu'un tremplin pour lui ? (Le Cantalou, Greenwood)
Non, non, l'objectif c'est que tout le monde s'y retrouve, il n'est pas dans cet état d'esprit là : si lui repart sur une bonne dynamique, obligatoirement, tout le monde sera gagnant. Comme tout gamin il avait un rêve. Si tout le monde se remet à flot, et que lui a une bonne opportunité, ce ne serait pas illogique car ce joueur a un tel niveau…

A-t-il le même niveau qu’il y a six ans ? (Le Cantalou)
En tout cas il était très au-dessus du niveau Ligue 1. Même s'il avait perdu un petit peu son niveau de 2012, je pense qu’il sera largement au niveau.

Mentalement, le penses-tu capable de profiter de la pression populaire à Sainté (légèrement différente de celle de Rennes) ou peut-il facilement partir en vrille ? Nous sommes lourdement sanctionnés cette année par les hommes en noirs et si l'on veut un guerrier technique, on a aussi besoin de quelqu'un apportant beaucoup de sérénité (hcatteau)
C'est quelqu'un qui a de la maturité et qui n'a peur de rien. Au contraire, si les Stéphanois reviennent complètement derrière leur club, ce sera encore une force supplémentaire. Yann est un milieu défensif qui a pris assez peu de cartons depuis le début de sa carrière. Je crois qu’il ne s’est fait expulser qu’une seule fois, contre le Celtic à Glasgow en Europa League. Encore que.. non il a pris également un rouge à Bollaert.

 



Penses-tu que ce joueur, semble-t-il pétri de talent, pourrait donner sa pleine mesure physique, technique et mentale dans un club de la dimension de Sainté. Pourrait-il devenir au milieu le top joueur que nous attendons tous pour franchir un palier ? (Moufles)
Tout le monde a envie de retrouver un peu de continuité, et, lui, va en amener de la continuité. Il a toujours été fidèle jusqu'à ce que Rubin Kazan ne le paie plus. Même à Rennes, il a été fidèle. A un moment donné, il y a eu une grosse proposition du Real Madrid. Le club a refusé, il n'est pas entré en conflit avec le club. Il était d'accord pour faire encore un an de plus.

Penses-tu qu'il a encore un avenir en bleu si justement il arrive à rebondir ? (dronchau)
Il y a plusieurs étapes à franchir avant ça, il en est conscient. Il faut faire les choses en ordre : se poser, apporter un plus à Saint-Etienne, et, dans un an et demi, s'il fait de bonnes saisons avec Sainté, il pourra peut-être avoir un club plus huppé, et, là, on pourra peut-être reparler de la sélection, mais je pense qu'il faut aller piano piano.

Comment va sa cheville ? (Parasar)
T’as peur qu’il vous fasse une Mitrovic ? (rires) Je ne lui ai pas fait passer de visite médicale récemment. Mais ce que je sais, c'est que c'était une machine quand je l'ai connu à Rennes. Il n'était jamais blessé.

Est-ce qu'il a le sang chaud M'Vila ? (Aloisio)
Oui, c'est un passionné, et, comme tout passionné, il a le sang chaud.

Est-ce qu’il bastonne M’Vila ?
Non, non, ce n’est pas un violent. Il n'aime pas l'injustice comme tout le monde, c'est tout.

Est-ce que M’Vila aime la vie ?
Oui, il aime la vie, il est très famille. Il aime partager, il est entier. Il est capable de faire vivre un vestiaire.

Quelle villa pour M’Vila ?
Je lui conseillerais une villa dans la plaine. Moi, j'étais très bien à Andrézieux-Bouthéon.

Est-ce que M’Vila aime les vilains ?
(Rires) Je ne sais pas. Étant un ex-international, il a connu des Lyonnais en sélections de jeunes ou en A. C'est d'ailleurs Benzema qui lui a fait la passe décisive sur le seul but qu'il a marqué en 22 sélections en équipe de France A. Il va se faire aux us et coutumes du club et saura répondre présent lors du prochain derby pour aider les Verts à prendre leur revanche après l’humiliation du match aller.

 



Après KTC, Pajot et probablement M’Vila, quel sera le prochain vainqueur de la Coupe Gambardella à signer à Sainté ? Brahimi peut succéder à Rémi ? Le Marchand peut venir en courant ? (José)
En tout cas ce sont de bons profils. Yacine jouait en numéro 10 en Gambardella. Cela permettrait de reconstituer à Sainté le milieu de terrain que j’avais aligné quand on a gagné la compétition en 2008 : M’Vila-Pajot-Brahimi. Quant à Maxime, il fait une très belle saison à Nice au poste de latéral gauche. Il y a aussi un joueur qui joue un petit peu moins, qui jouait arrière gauche à Dijon, c'est Samuel Souprayen qui peut vous aider dans l'opération maintien. Par contre, le bémol pour lui, c'est qu'il est d'Oullins, donc Lyonnais ! (rires)

Cette tare n’est pas rédhibitoire, comme l’a prouvé Patrice Garande. Tu touches des commissions lorsqu'un ancien Rennais signe ? (Aloisio)
Non mais je vais finir par postuler à l’ASSE ! (Rires) Plus sérieusement, c’est un clin d’œil sympa.

Merci à Laurent pour sa disponibilité, aux potonautes Naar et Stéphanois pour la retranscription

 

 

 

 

par aloisio, le 12/01/2018


A venir

29/06/2018 10:00

Reprise de l'entrainement



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com