Et dire que dès son arrivée à la tête de l'ASSE début octobre 2001, Frédéric Antonetti avait fait des coupes, et notamment de la Coupe de France, une des priorités du club afin de redonner du baume au cœur au peuple vert...


La fiche de match
Samedi 15 décembre 2001 - Coupe de France - Stade du Bram
32e de finale: Louhans-Cuiseaux 1-0 ASSE
Spectateurs: 3.500 - Arbitre: C. Medam

Buteur: Rabuel (119e)

Louhans-Cuiseaux:
Lovergne - Poncet - Tall - Chapuis - Marolany - Dureuil (Toraman 99e) - Tanguy - Rabuel - Marchandé - Allegro (Arbaud 105e) - De Carvalho (Tapella 105e). Entraîneur: Alain Ravera
ASSE: Janot - Carteron - Bia - Bartholomé - Guillou - Diawara - N'Dour - Huard - Agasson (Di Rocco 50e) - Mendy (Hellebuyck 65e) - Kuzba (Pouget 61e). Entraîneur: Frédéric Antonetti



Les faits du match
Ce n'est pas en pleine confiance que les Stéphanois abordent ce match de Coupe de France à l'entame de l'hiver, face à Louhans-Cuiseaux (National). Défaits lors des deux dernières rencontres de championnat respectivement par Nancy à domicile (1-3) et à Châteauroux (4-0), les Verts ont terni la fin de leurs matches aller. Cette dernière rencontre avant la trève est la bonne occasion de finir cette année maudite sur une bonne note.

Pour ce match qui se dispute sous une température polaire (-10°c), le "sorcier corse" décide de faire tourner l'effectif en incorporant un peu de sang neuf. Ainsi Jérémie Janot se voit confier la garde des buts stéphanois en lieu et place de Dominique Casagrande, le jeune défenseur Bartholomé (photo) occupe l'axe de la défense aux côtés de Giovanni Bia et même Ted Kelton Agasson trouve une place de titulaire (!) au milieu de terrain.

Les Cuiselliens entament ce match sans complexe et Janot est déjà obligé de s'employer sur une frappe d'Allegro à la deuxième minute. Les conditions climatiques n'arrangent pas les 22 acteurs mais malgré le terrain gelé, force est de constater que les Bressans s'en tirent mieux que les Stéphanois en cette première période comme le montre ce long centre de Poncet qui entraîne une petite panique dans la surface ligérienne à la 18e minute ou cette nouvelle tentative d'Allegro 5 minutes plus tard, qui n'inquiète finalement pas Janot. Les Verts sont inexistants sur ces 45 premières minutes et ont déjà touché le fond footballistiquement parlant.



Et pourtant, les supporters avaient répondu présent


Mais comme le dit Mano Solo: "Y'a toujours plus profond que le fond". Les Verts, nonobstant de timides réactions, vont se rapprocher de ce point de non-retour en seconde période et ce n'est que grâce à une parade salvatrice de Janot à la 87e qu'ils atteignent la prolongation. C'est pour eux que ce sursis tient du miracle...
Pour autant, Stéphanois et Cuiselliens ne prennent pas de risque lors de cette prolongation, ne se livrent pas et attendent patiemment l'issue incertaine des tirs au but. Mais alors qu'on se dirige tout droit vers la fatale séance, l'ancien Nancéien Nicolas Rabuel profite d'une air-intervention de Bia pour se créer une position de frappe et battre Janot d'un tir rasant, faisant ainsi exulter le Parc des Sports du Bram. Les courageux supporters stéphanois qui chantaient "On entend plus les Louhannais !" doivent désormais faire profil bas en subissant les sarcasmes des supporters locaux au son des "On entend plus les Stéphanois !"

Même cà, ils n'y seront pas arrivés: les Verts ratent leur dernière sortie de l'année 2001 et n'ont désormais plus rien d'autre à jouer que leur survie en D2. L'année 2002 s'annonce grandiose...




Le Saviez-vous?
- Déjà vainqueurs du Creusot (Ligue), de Genlis (PHR), de Vic-le-Comte (Ligue) et de Cournon (DH), Louhans-Cuiseaux remporte ici son 5e match dans cette Coupe de France. Le, club bressan rééditera même l'exploit face une équipe de D1 au tour suivant, en l'occurrence Guingamp, sur le score de 2-0. Les Bourguignons ne se feront finalement sortir qu'en 8e de finales aux tirs au but par les Merlus de Lorient (D1), futurs vainqueurs de l'épreuve.

- Tandis que Louhans-Cuiseaux vit la plus belle épopée de son histoire en Coupe de France, l'ASSE est éliminée sans avoir joué d'équipe professionnelle. Les deux victoires précédentes avait été assez maîtrisées face à des adversaires encore plus modestes: Cluses (DH, victoire 1-0) et Gap (CFA2, victoire 3-0)

- La Coupe de la Ligue n'avait pas plus porté chance aux Verts qui s'étaient inclinés lourdement 4-0 à Guingamp en 16e de finales, quelques jours plus tôt.

- C'est l'une des seules apparitions sous le maillot vert du fantômatique Ted Agasson. Ce dernier, recruté à Lille, ne disputera que 5 bouts de matches avec l'ASSE, pour seulement 68 minutes de jeu, avant de disparaître dans les profondeurs des championnats amateurs de France et du Portugal. Pouget et Kuzba, au moins, auront réussi à marquer 2-3 buts...

- Formé au club et originaire de Saint-Etienne, le jeune défenseur Anthony Bartholomé dispute ici son premier match pro... et aussi son dernier avec l'ASSE. Jamais réutilisé par Antonetti, il quittera l'ASSE à l'été 2003 pour Valence, fera un tour en Écosse (Raith Rovers) puis vivotera dans les divisons inférieures (Arles, Raon-l'Étape) avant de faire carrière en Belgique (RE Virton, KV Courtrai...)

- C'est à ce jour le dernier match des Verts face à Louhans-Cuiseaux. Le club bourguignon ne remontera jamais en L2 et sera même relégué en CFA2 au début des années 2010.



Agasson, Pouget, Bartholomé... En même temps, voilà quoi...