séléctionnez une date pour un autre éphéméride

"Faites-le vibrer jusqu'à Paris !"


La feuille du match
Mercredi 4 février 2004 - Coupe de la Ligue - Stade Geoffroy-Guichard
Demi-finale: ASSE 2-3 Sochaux (ap)
Spectateurs: 33.665 - Arbitre : M.Layec

Buteurs : Carteron (18e) et Compan (22e) pour l'ASSE. Mathieu (41e) et Oruma (61e, 103e) pour Sochaux

ASSE:
Janot - Carteron, Morestin, Hernandez, Ilunga - Sablé, Hellebuyuck, Jau, Citony (Gomis 105e) - Compan, Marin (Quaye 74e). Entraîneur : Frédéric Antonetti
Sochaux: Gnanhouan -  Tall, Monsoreau, Flachez, Paisley - Boudarène (Pagis 28e), Oruma, Pedretti, Isabey (Lonfat 94e), Mathieu (Trapasso 77e) - Frau. Entraîneur: Guy Lacombe



L'avant match
Magnétoscope changé, bébé paré, enclenché, cassette couchée... enfin à peu près dans l'ordre... me voilà replongée au cœur de ce match de folie du 4 février 2004 ! J'ai comme souvent quand je revois un match à la TV ce sentiment qu'on va gagner ! Alors que je sais très bien qu'on va... gagner !
Les images de France 3 montrent Juju avec sa coupe de cheveux à la rital (Mama mia !), Bibi qui bibise Janot, Antonetti qui pénètre sur le terrain visage fermé... Un superbe Tifo se prépare côté Sud: un énorme cœur qui bat (me souviens, j'étais juste à côté de Lillou et Le Tom qui sautaient sous leur calicots rouges... même que j'étais jalouse !)  
Alors que j'écris ces quelques lignes, j'entends la voix de Christophe Josse. C'est bon, ils ne nous ont pas mis le plus naze ! Mais que fout Maïté à ses côtés ??? Bon oké c'est France 3, mais c'est pas une raison pour recycler les mousquetaires des plus de cinquante ans n'importe où ! Ah mais non... C'est Elie Baup... Oulala... je suis confuse !

Les joueurs sont dans le tunnel... Ils pénètrent sur le terrain. Capitaine Carteron, suivie de Janot, Compan... Bridonneau et Hognon sons suspendus, Compan est de retour. Je me revois au stade en train de hurler à côté de mes coreligionaires nantis de leurs calicots rouges "Stéphanois Stéphanois, oué ! oué !" Et je saute avec eux même si je ne suis pas lyonnaise ! aise !

"Faites le vibrer jusqu'à Paris !" Oh oui s'il vous plait ! Je veux aller à la grande ville !!!
Au Nord, une énorme banderole se déploie: "A 90 minutes du bonheur"
On joue à guichets fermés. Les 700 Sochaliens qui ont fait le déplacement ne sont pas en reste niveau tifo ! Les Lionceaux se la jouent Lyonnais: des petits rectangles jaunes et bleus dessinant... de plus gros rectangles jaunes et bleus... Oooooohhhhh...

Carteron gagne le toss et choisi de garder le terrain côté Nord.
Visiblement, Anto n'a pas de contentieux avec Lacombe à qui il sert la main. Une minute de silence est observée à la mémoire de Jeremy (ancien MF) et Gilles. Cette minute est toujours impressionnante, sans doute plus que les cris de ferveurs qui résonnaient quelques secondes plus tôt.


Les faits du match
Le coup de sifflet retentit dans ce silence assourdissant ! C'est parti !

Quarante minutes de folie Verte !
Les Verts attaquent pied au plancher, jouant crânement leur chance !
Dès la deuxième minute, un première incursions stéphanoise dans la surface de réparation sochalienne: en relais, Carteron remise de la tête sur Compan qui passe instantanément à Nico Marin qui tire... à côté.
2'34: Citony enchaîne un contrôle et une frappe. Premier tire cadré qui atterrit dans les bras de Gnanhouan... que j'appellerai Gérard à l'avenir !
Une frappe soudaine d'Hellebuyck puis un nouveau tir de Marin au-dessus des cages affichent clairement les ambitions stéphanoises : il faut marquer et vite !
Et Isabey qui commence son cinéma sur un tacle soi-disant appuyé d'Ilunga...
9e minute, Hernandez écope d'un carton jaune sévère. Une minute plus tard, c'est au tour de Boudarène pour son jeu "engagé" sur Ilunga. Les Verts attaquent mais sont pour l'instant trop brouillons, trop imprécis à la finition, malgré un jeu très plaisant.
14'02: Janot fait un premier arrêt sur une sortie opportune. Il fallait qu'il touche cette balle.

But et re-but !
On joue la 18e minute. Une erreur de défense sochalienne permet à Juju de récupérer la balle au milieu de terrain, il passe à Carteron. Ce dernier joue en une-deux avec Jau qui lui remet, Cartoche s'engouffre dans la surface, frappe rasante et boum !
17'51: But de Patriccccccce.... CARTERON !!!

On saute, on s'embrasse ! C'est trop beau !!! Woh punaise ! Les frissons reviennent ! Et si...?
Carteron ne devait pas jouer ce match. Il était en période de méforme. Et sans les deux suspensions, il aurait été sur le banc (comme toujours, parce que dans les vestiaires, sur le banc, il est un relais formidable auprès des joueurs pour Fred Antonetti !)

 


La joie du buteur à l'état pur


Le match est vraiment lancé ! Deux minutes après le but, Mathieu sert Isabey qui frappe puissamment au but ! Il faut une superbe parade de Janot pour sortir le ballon.
Ouh... et puis je sens que ça vient chéri là: Carteron adresse une longue transversale à Cito. Touche pour nous. Allez ! ça vient ! T'arrête pas ! Citony déborde, s'arrache, centre sur Lilian Compan qui saute plus haut que Monsoreau, pique sa tête et.... buuuuuuttttt !!! (21'05) Ahhhhh !!! C'est trop bon !!! Encore meilleur que le sexe (enfin ça dépend...) comme dirait mon ami et néanmoins ami Sorbiers !
Je vais pleurer, j'vous jure !

Il ne faut pas oublier que Chocho, c'est l'équipe en forme du moment. Quatrième de L1 et toujours qualifiée en coupe de l'UEFA. Un gros client pour un pensionnaire de D2 ! Sochaux n'abdique pas, et nous, nous nous déconcentrons un peu, à l'image de Carteron qui laisse filer une touche sans réagir.
25e: "Nous nous sommes les Stéphanois !" Je gueule (en sourdine... ben oui, le petit dort !) dans mon salon !

Chocho attaque franchement et c'est un combat âpre qui s'engage au milieu de terrain. Obligé de courir après le score, Lacombe doit faire entrer un attaquant... C'est Bibi qui fera les frais de ce scénario improbable. Pagis entre à la place à la 29e.

Heureusement, les Verts se réveillent.
31e: superbe occase stéphanoise : Citony centre superbement sur Marin qui nous gratifie d'un joli ciseau, mais raté !
32e: et encore Jau, après une passe de Marin, qui centre sur Compan... ça finit dans les bras de Gégé.
38e: premier corner pour Chocho. Complètement loupé ! Bouhhhhhhh !!!

Les Sochaliens semblent perdus. C'est à ce moment qu'il aurait fallu les achever. Car la bête va de nouveau mordre...



Morestin et Ilunga parviennent non sans mal à contenir Pierre-Alain Frau


Les Lionceaux contre-attaquent, Mathieu sort les crocs !
40'30: Après une première alerte dans notre surface, Stéphane Hernandez commet une faute  et procure aux Sochaliens un coup franc très bien placé. Il y a beaucoup de joueurs dans la surface. Mathieu va tirer. Il frappe directement au but, Hernandez tente de sauter mais il est trop court et trompe sans doute Janot qui ne peut que constater les dégâts: but pour Sochaux !
Mais le Public chante aussitôt pour encourager les siens !!!

44e: premier corner vert tiré par Jau. Directement dans les bras de Jéjé.
Mi-temps. Josse est drôlement moins guilleret dans ses commentaires.

Les Verts plient mais ne rompent pas !
De retour des vestiaires, les Verts affichent les mêmes envie et la même ambition qu'en première mi-temps. A la 46e, une belle tête de Compan est sauvée de justesse. Morestin défend toujours très proprement nous honorant de tacles très classes.
Dites, vous savez c'est quoi le masculin de chochotte ? Ben c'est chocho, avec Isabey en fer de lance ! Et Layec qui plonge avec lui... Pfff...
Tiens, Schmider et l'homme à la moustache assistent au match côte à côte.

50e: joli centre de Citony au deuxième poteau, Jau reprend de volée dans le petit filet... Mais ce geste était superbe !
51e: Isabey la pleureuse, le retour ! Soi-disant qu'y aurait faute d'Hernandez qui aurait mis un malencontreux coup de pied sur la tête du chocho. Mais qu'est-ce qu'elle fiche à 30 centimètres du sol cette tête hein ??? Pourrait pas y avoir sanction pour jeu bas ???

La lutte est toujours très engagée au milieu de terrain. On va d'un camp à l'autre et le jeu est haché sympa.
56e: et encore un hors-jeu de Frau décidément pas en jambes sur ce match.
60e: PAF pour une fois pas hors-jeu et suite à un mauvais contrôle de Morestin file au but. Heureusement, il loupe la cage. Bouhhhh...

Après les crocs de Mathieu, les griffes d'Oruma...
Une minute plus tard hélas ! Les efforts de l'insolente équipe sochalienne payent: Janot dégage sur Juju Sablé qui se fait siffler la balle par Oruma au milieu de terrain. Erreur de concentration fatale: Oruma met en retrait pour Isabey qui remonte le terrain, ressert Oruma qui frappe puissamment en déséquilibre et transperce les filets stéphanois. 2-2 ! tout est à refaire comme y disent...

63e: corner pour Chocho, la balle arrive dans les pieds de Frau qui balance un missile supersonique des 16m ! Janot claque en corner ! Ouf !
65e: devinez qui qu'est à terre !!!
La différence entre une équipe du haut de tableau de D1 qui gère bien son match, sans paniquer et nous qui jouons avec notre cœur et nos tripes certes mais beaucoup moins de maîtrise, est flagrante parfois !

Une fin de match à sens unique !
72e: Pedretti met un joli coup de pied dans la cheville de Marin à qui il a dû faire sacrément mal. On joue à dix et Quaye commence à enlever son survet'. Mais Marin veut jouer, il revient en... claudiquant. Quaye se rassoit. Il se relèvera trois minutes pour remplacer Marin (qui sort sous les acclamations du public) définitivement out.
Entre temps, à la 74e, nous bénéficions d'un coup franc bien placé. Hellebuyck adresse une balle en cloche à Marin. Tête cadré, mais sans plus. Citony se démène, Sablé joue l'essuie-glace comme le dit Maï... pardon Elie ! Désolée... A chaque fois je me fais avoir... Tous les joueurs se battent !



Lawrence Quaye tente ce qu'il peut au sein d'une défense sochalienne acharnée


A la 78e, Mathieu qui nous a fait si mal en marquant son coup-franc avant la pause est remplacé par l'Argentin Trapasso.
81e: superbe occase pour les Verts ! Débordement de Citony qui centre sur Compan lequel s'arrache devant le but mais pour rien...
Un jeu vraiment plaisant se déroule sous nos yeux. Et je comprends ma copine chochalienne quand elle m'a envoyé ce texto : "Mais c'est qui ce Citony ???"

Tiens ! Baup se la joue Larqué (ou déjà entraîneur ?) en poussant les Verts: "A gauche ! A gauche ! Voilà !!!"
La fin du match est à sens unique. Plusieurs occases se succèdent.
A la 89e minute, Compan (qui semble avoir des crampes) oblige Gégé à se coucher ! C'est pas possible ce gardien !!!

Deuxième minute du temps supplétif (oui, je préfère): corner pour les Verts ! Tout GG pousse ! C'est incroyable ! Jau tire le corner sur la tête d'Hernandez qui prolonge dans le paquet mais Paisley dégage en catastrophe et Sochaux se sauve de justesse !
Fin du temps réglementaire... Il va falloir encore souffrir pendant 30 minutes. Mais j'ai confiance ! Paris n'est pas loin !!!

Prolongations...
Le public ne lâche rien, et les joueurs non plus ! Gégé va encore arrêter un coup franc vicieux de Hellebuyck. Ce gardien est de partout ! Ca devient insupportable !
93e: hors-jeu... de... PAF le chien !
95e: Isabey sort remplacé par Lonfat. Bouhhhh ! Va te cacher !!!
96e: coup franc de Jau encore superbement tiré mais renvoyé.
100e: frappe puissante de Lawrence Magic Quaye, sans doute pas cadrée mais tout de même captée par mon pote GG !
101e: mais qui qui n'est hors-jeu hein ???
102e: encore un corner pour nous. On attaque, mais les joueurs commencent à être amorphes... Des deux côtés d'ailleurs... C'est terrible !

La minute fatale
103e: Ilunga adresse une mauvaise passe à Hellebuyck. Oruma récupère la balle dans son camp, plein axe. Ça va à 200 à l'heure (où trouvent-ils ces ressources ???): en relais avec Frau qui remonte tout le terrain, Oruma récupère dans la surface et marque. Un Vert est sur Frau, trois sont sur Oruma. Aucun n'est allé au contact... Ce coup fait très mal à nos joueurs.



Sablé à la lutte avec Oruma, le bourreau des Verts


Les Verts dominent... Les Sochaliens écœurent...
Les Verts n'abdiquent pas quand l'arbitre demande de changer de terrain pour la deuxième mi-temps de ces prolongations. Ça va d'un but à l'autre, avec de plus en plus de déchet.

109e: Carteron obtient un corner et il exhorte ses troupes à ne surtout pas lâcher, à se sortir les tripes ! Je le revois devant moi quasiment, avec ses mouvements de bras... Le corner est bien tiré par Jau. Tête de Morestin chargé par Gégé qui passe au-dessus.
110e: hors-jeu de... perdu ! Pagis cette fois ! Quelques secondes après, on obtient un coup franc tiré par Jau. Il met dans le paquet. On croit tous au retourné de Quaye, mais de nouveau, superbe arrêt du portier sochalien.
117e: nous obtenons un nouveau coup-franc très dangereux, légèrement excentré, à la limite de la surface de réparation que Jau va de nouveau exécuter. Je la revois en vrai cette tête de Sablé qui passe à ça de la tête de ma mère ! Pardon, de la cage ! Arggggghhhhh... ça doit faire la quatrième fois que je vois ce match et chaque fois je me fais avoir en la voyant dedans !!!
Deux minutes plus tard, centre d'Ilunga, tête de Bafé Gomis mais de nouveau Gégé qui s'interpose... Anto fait les 100 pas...

121e: coup franc pour nous à 40 mètres des cages de Gégé. C'est notre dernière chance, Jérémie Janot monte. Balle piquée, tête d'Hernandez, mais les Sochaliens récupèrent la balle. Il n'y a plus de gardien dans nos cages. Heureusement, nous stoppons l'offensive sochalienne emmenée une fois encore par Oruma pour éviter ce quatrième but qui aurait été vraiment sévère au vu du déroulement de la rencontre.

Voilà, c'est fini... Les Verts vont saluer ce public qui continue à les applaudir et à les acclamer malgré la défaite ! Je vais aller pleurer un bon coup. Merci les gars de m'avoir collé cet éphéméride hein ! C'est moi qui l'ai choisi ? J'veux pas l'savoir !!!




Le Saviez-vous ?
- Il s'agit d'un match historique puisque c'est la première demi-finale que les Verts disputent en Coupe de la Ligue. L'ASSE avait dû se débarrasser de Rouen, Beauvais, Lille et Nice pour en arriver là.

- Ce soir-là dans l'effectif sochalien, on trouve un ancien Vert et un futur Vert. Fabien Boudarène, né et formé à Saint-Etienne, a en effet porté le maillot stéphanois jusqu'en 2001. Sylvain Monsoreau, de son côté, rejoindra en 2008 l'ASSE où il restera 4 ans.

- A la fin du match, l'entraîneur de Sochaux, Bernard Lacombe dira à propos de Sainté: "C'est une équipe qui joue bien et qui a l'arrivée devrait monter en D1". Et de rappeler que Metz qu'ils avaient rencontré au même stade de la compétition l'année passée était aussi remonté en D1 à l'issue de la saison.

- Pedretti quant à lui déclarera au Parisien: "Ce public est exceptionnel. J'ai foulé toutes les pelouses de France et cela ne fait aucun doute pour moi: le meilleur se trouve ici. C'était de la folie. On rêve de jouer toutes les semaines dans une telle enceinte"

- A ce jour, l'affluence pour cette rencontre (33.665 spectateurs) est la plus importante réalisée à Geoffroy-Guichard pour un match de Coupe de la Ligue

- Lors de la finale au Stade de France, Sochaux s'imposera face à Nantes aux tirs au but: 1-1 (5-4 aux tab) ! Le portier nantais Mickaël Landreau entrera dans la postérité en tentant et foirant lamentablement une Panenka devenue fameuse.

- Un an plus tard, rebelote ! Les Verts échoueront en demi-finale de Coupe de la Ligue face à Strasbourg, au terme, cette fois, d'un match totalement insipide perdu 1-0.

- Il faudra attendre janvier 2013 (!) pour que les Verts brisent le signe indien en remportant enfin une demi-finale: ils éliminent Lille à GG (0-0, 7 tab à 6) pour le compte de la Coupe de la Ligue... et l'emportent même en finale contre Rennes (1-0, but de Brandao)



Extrait de la presse doubiste au lendemain du match