22 juin 1965 : Naissance de Lubomir Moravcik   8°/11°
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Comment prendre un but amateur

Le potonaute Pilou83 analyse le but encaissé par les Verts à Raon-L'Etape en Coupe de France.

Tout part d'une phase de jeu très simple, avec une attaque de Raon - leurs joueurs se projettent en nombre, mais les stéphanois sont présents:
Image
Sur cette première image on voit un des défenseurs centraux stéphanois, KTC (2) qui est monté chercher l'adversaire avec le ballon. Ceci oblige le défenseur droit (Malcuit, 3) à le couvrir dans l'axe et donc de s’éloigner de son adversaire sur l'aile, mais c'est normal. Il y a une forte présence dans le centre de l'attaque de Raon, avec les deux pointes rejointes par un troisième joueur, mais la défense stéphanoise se déplace bien: le deuxième défenseur central (Perrin, 7) est aidé par le milieu défensif (Clément 6) et le défenseur gauche (Brison, 4). Tout ceci est joué normalement, ce sont les déplacements standard à faire dans ce genre de situation.

Le jeu pour Raon est évidemment sur la gauche, où l'ailier est disponible:
Image
La possibilité d'un centre dans la surface génère des appels des attaquants de Raon. Le numéro 9 fait un appel vers le premier poteau, suivi naturellement par Perrin (7). Leur 2 fait l'appel qu'il faut faire, derrière Perrin, tandis que le 10 reste un peu en retrait. La situation n'est pas dangereuse, les défenseurs sont toujours présents.

Entre le moment du contrôle de l'ailier et son centre, tout a changé:
Image
Un attaquant finit son appel au premier poteau suivi de très près par Perrin (7), son défenseur. Un autre reste en retrait, ce qui oblige Clément (6) a ralentir - c'est à lui de s'en occuper. Mais pendant que le troisième attaquant, le 2, fait l'appel parfait derrière le défenseur central, Brison (4) change son angle de course et s’éloigne de son adversaire.

Il suit un centre vers un attaquant démarqué aux 6m, but et égalisation pour Raon, prolongations et tirs au but accompagnés d'une petite polémique concernant Ruffier. Tout ceci étant facilement évitable, si seulement Brison avait fait ce qu'on apprend dans toutes les écoles de foot: dans ce genre de situation, le défenseur latéral doit serrer au centre. Surtout qu'il n'y avait pas un autre attaquant au deuxième poteau...

Les captures d'ecran ne montrent pas tout. Il suffit de regarder le résumé du match dans les potins (a partir de 1:11) pour voir le manque de conviction de Brison sur cette action: pendant que son adversaire fait un sprint dans la bonne direction, lui il fait un footing léger dans une autre, finissant même à coté de la cage !

 

Pilou83

 

par aloisio, le 05/01/2016


A venir

26/06/2017 10:00

Reprise du groupe pro



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com